samedi 18 avril 2015

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 149 – LES ORIGINES DE LA FRANCE


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 149 – LES ORIGINES DE LA FRANCE
Novembre 2014

Les Origines de la France
Edito : Quelle Histoire !
Cadrage : « Qu’est-ce qu’une nation ? »
- Histoire d’emblèmes
Interview « La France a inventé un patriotisme à vocation universelle » de Jean-François Chanet
I – La nation se construit
- Ces rois qui ont dessiné l’Hexagone
- L’invention du sentiment national
- Francs et Gaulois : le roman des ancêtres
- Les 7 clichés capitaux
- À l’école de France
II – Le français se parle et s’écrit
- Et le français devint langue nationale
- La fabrique des mots
- La République : une nation, une langue
- Quand le français était la langue des diplomates
III – D’hier a aujourd’hui
- La France, terre d’immigration
- Carte d’identités
Interview « L’identité se crée sur une culture et une communauté de destin » de Hubert Peres

Mon avis : Parfois, certaines choses ne s’expliquent pas : ainsi, prenez ce numéro des Cahiers de Science & Vie paru en novembre dernier et dont le sujet, Les Origines de la France, ne m’intéressait guère… lu en deux ou trois soirées alors que d’autres numéros, bien plus attractifs de prime abord, auront été bien plus longs à la lecture au final – un exemple, celui consacré aux Celtes et dont je vous ai parlé il y a quelques jours à peine… Oui, certaines choses ne s’expliquent nullement car il est évidant qu’au vu de mes gouts personnels, je ne peux pas dire que j’étais impatient de dévorer ce numéro des Cahiers, bien au contraire. Et pourtant… et pourtant, mais je pense que mon gout immodéré pour l’Histoire y est pour quelque chose, non seulement la lecture de cette revue ne fut pas pénible mais, qui plus est, elle fut même par moments captivante ! Il faut dire que le tout est fort bien présenté et, entre l’Histoire du pays, la France, de ses origines jusqu’à nos jours, des différents peuples qui l’on composé et dont elle ne peut dire, en aucune façon, qu’untel ou autre est son ancêtre direct car cela serait faux, ces quelques cent pages sont fort instructives… Instructives comme toutes ces soit disant vérités, balayées d’un revers de la main, ces certitudes quant au passé, aux origines d’une France bien éloignée, en réalité, de celle des manuels de la IIIème République voir même, actualité oblige, d’une certaine identité nationale dont on nous rabat les oreilles pour un oui ou pour un non… Ajoutons à cela l’évolution de la langue française au cours des siècles, du latin jusqu’à nos jours et ses nombreux emprunts au germanique et alors, vous comprendrez sans nul doute pourquoi, malgré un certain manque d’intérêt au départ pour ce numéro, je l’aurais dévoré quasiment d’une traite. Comme quoi, on a parfois de fort bonnes surprises…


Points Positifs :
- Vous croyez tout savoir sur la France, ses origines, son Histoire, sa langue, et bien, détrompez vous fortement ! Bien entendu, certaines contre-vérités sont connues, mais l’ensemble, surtout pour le néophyte qui prend encore au pied de la lettre le « nos ancêtres les gaulois », est plutôt instructif.
- La partie historique, est, selon moi, intéressante, mais je me suis surpris à être davantage conquis par celles consacrées aux symboles nationaux ou l’origine de la langue française… la fameuse langue des diplomates.
- Qualité des Cahiers oblige, le tout est a la fois sérieux, complet, mais suffisamment claire pour plaire au plus grand monde et pas uniquement a un public éclairé.
- Une fois de plus, une maquette impeccable, agréable et pourvue de fort belles illustrations et autres photos.

Points Négatifs :
- Bon, après, je pense que tout est une affaire de gouts : même captiver par ce numéro, le sujet principal, pour moi, n’est pas des plus enthousiasmants et je préfère bien d’autres choses que les origines de la France. Mais bon, quelque part, si j’ai été captivé par quelque chose qui m’indiffère, c’est que, quelque part, ce numéro est bon pour ne pas dire excellent !?
- C’est marrant que la communauté portugaise soit toujours oubliée : en pourcentage d’étrangers vivant dans l’Hexagone, c’est la plus importante, mais elle n’est citée qu’une seule et unique fois dans la revue !?

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...