dimanche 2 novembre 2014

LES COLLECTIONS DE L’HISTOIRE N°65 – L'ALLEMAGNE DE LUTHER A MERKEL


LES COLLECTIONS DE L’HISTOIRE N°65 – L'ALLEMAGNE DE LUTHER A MERKEL
Octobre 2014

L'Allemagne de Luther à Merkel
Edito : L'autre Allemagne
- Chronologie
- La recherche des frontières
I – 350 États pour un empire
- Ce que l'Allemagne doit à l'Empire
- Guerre de Trente Ans. La catastrophe
- Plus Allemands que juifs
- La patrie du romantisme
II – 1806-1945 La nation militaire
- De la Prusse au Reich. La longue marche vers l'unité
- Questions brûlantes sur la Grande Guerre
- Weimar, république normale ?
- L'effondrement d'une civilisation
III – 1945-2015 Un géant européen
- 1945-1948. Douze millions de réfugiés
- Le mur de la honte
- La RDA a-t-elle existé ?
- Un modèle peut en cacher un autre !
- Regarder le passé en face

Mon avis : Il y a quelques mois, je vous parlais sur ce même blog d’un précédent numéro des Collections de l’Histoire et qui avait pour sujet principal mon pays d’origine, le Portugal. Plutôt satisfait qu’une revue historique s’intéresse à mon pays – ce qui, grosso modo, doit arriver une fois par décennie – j’avais alors dévoré celui-ci, reconnaissant au passage son grand intérêt au vu de ses nombreux articles plutôt instructifs. Du coup, au cours de mon séjour il y a deux semaines du coté de Budapest, à l’aéroport, je me suis pris cet autre numéro des Collections de l’Histoire, histoire de passer le temps dans l’avion, mais surtout en souvenir du numéro dont je vous ai parlé : après tout, si ce numéro consacré à l’Allemagne était aussi bon que celui qui traitait du Portugal, alors, il valait indéniablement le coup. Et, ma foi, force est de constater que ce fut bel et bien le cas. Alors bien sûr, ici, nous sommes en terrain plus traditionnel puisque l’Allemagne est un pays bien plus présent et important dans les médias que le Portugal – et même, quelque part, a raison – mais malgré ce constat pour le moins évidant, malgré ce manque d’originalité, reconnaissons que notre voisin d’outre-Rhin, en mal ou en bien, fascine, et ce, depuis longtemps. Alors bien sûr, il y a la période du nazisme mais pour rappel, car il faut bien le faire, celle-ci ne dura que douze ans (1933-1945) et que l’histoire de l’Allemagne, elle, est bien plus ancienne et riche ; ainsi, des peuplades germaniques du temps de l’Empire Romain a l’Allemagne de Merkel qui domine l’Union Européenne en passant par la Prusse de Frédéric II, le Saint Empire Romain Germanique, Bismarck, Luther, la Guerre de 30 ans ou la République de Weimar, c’est à un véritable voyage dans le temps que l’on a affaire dans ce numéro des Collections de l’Histoire, un voyage souvent fascinant, toujours passionnant et qui mérite, sans nul doute, le détour : après tout, nombreux sont ceux qui croient connaitre nos voisins mais pour ce qu’il en est de l’histoire allemande, c’est une autre affaire… Dommage tout de même que malgré toutes les louanges que l’on peut faire a ce numéro, celui-ci pèche par un certain manque d’approfondissement des périodes historiques traitées, voir même par quelques oublis plutôt gênants… Alors bien sûr, vu le format de la revue, et au vu de la longue, très longue histoire allemande, cela était prévisible, mais bon, du coup, au lieu d’un numéro incontournable, on n’a au final qu’un bon numéro ; c’est déjà cela, certes, mais bon, du coup, les regrets sont au rendez-vous…


Points Positifs :
- Un numéro consacré à l’Allemagne, ou plutôt, a sa longue et riche histoire, ce n’est pas ce qu’il y a de plus original mais cela n’en reste pas moins passionnant et fort instructif, surtout au vu de la qualité générale de l’ensemble des articles.
- La partie où l’on suit l’évolution des frontières de l’Allemagne au fil des siècles est l’une des plus intéressantes, surtout pour le constat que ce pays a bien changé au cours de son histoire.
- République de Weimar, romantisme, Saint Empire, présence des juifs au fil des siècles, certaine réhabilitation allemande quant au déclenchement du premier conflit mondial, sentiment anti-français lié à l’agression de Napoléon, RDA : l’amateur d’Histoire, néophyte ou non, y trouvera indubitablement son compte.

Points Négatifs :
- Comme pour le numéro consacré au Portugal, on fait l’impasse sur les premiers siècles du pays qui deviendra l’Allemagne ; cela est fort dommage car entre la période romaine puis l’Empire de Charlemagnes, il y avait, de mon point de vu, de quoi faire.
- Au vu d’une histoire d’une richesse incomparable, certaines périodes et événements sont bien trop rapidement expédiés, surtout en comparaison de la partie moderne, plus représentée…
- Bigre, Frédéric II de Hohenstaufen passe complètement aux oubliettes… et encore, si ce n’était que lui…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...