mercredi 2 avril 2014

APOCALYPSE – LA PREMIERE GUERRE MONDIALE


APOCALYPSE – LA PREMIERE GUERRE MONDIALE

Le sacrifice d'une génération entière aurait-il pu être évité ? Comment un conflit aussi cruel et total a-t-il été possible ? Comment les hommes et les femmes ont-ils pu supporter cette horreur pendant quatre longues années ? La série Apocalypse la 1ère Guerre mondiale répond à ces questions fondamentales par une approche stratégique et globale, mais aussi et surtout par un regard intime et sensible, à hauteur d'homme. Réalisée à partir de plus de 500 heures d'archives cinématographiques, souvent inédites et mises en couleur, elle nous emmène sur les champs de batailles, dans la tête des gouvernants et des soldats, mais aussi dans le quotidien des civils à l'arrière. Nous allons des tranchées du Nord de la France aux fronts moins connus de Russie, de Serbie, de Turquie, de Palestine. Des millions de soldats, venus des cinq continents vont mourir ou être blessés dans leur chair et leur esprit. La narration porte les voix, les souvenirs et les expériences de ces hommes et femmes afin de mieux comprendre et ressentir ce qui a conduit « le monde d'hier » à l'apocalypse.


Apocalypse – La Première Guerre Mondiale
Réalisation : Isabelle Clarke, Daniel Costelle
Narrateur : Mathieu Kassovitz
Production : France Télévisions Distribution
Genre : Documentaire historique
Titre en vo : Apocalypse – La Première Guerre Mondiale
Pays d’origine : France
Chaîne d’origine : France 2
Diffusion d’origine : Mars 2014
Langue d'origine : Français
Nombre d’épisodes : 5 x 52 minutes

Mon avis : Il y a de cela trois semaines, je signalais sur ce même blog que France 2 allait diffusée, le jour même, les deux premiers épisodes de leur documentaire consacrée à la Première Guerre Mondiale, la troisième (après le second conflit mondial et celui consacré à Hitler) de ma mouture Apocalypse, œuvre du duo Isabelle Clarke et Daniel Costelle, qui, en cette année de centenaire des débuts de la Der des Der, escomptaient faire aussi bien que leur documentaire consacrée à la Seconde Guerre Mondiale et diffusé en 2009. Et, ma foi, après visionnage de ces cinq épisodes, force est de constater que si, effectivement, il y aurait toujours à redire sur quelques points, ce documentaire aura une fois de plus créer l’événement : excellentes audiences, une vulgarisation regrettée par certains mais qui, au moins, permet de toucher un public plus large, déjà, rien que pour cela, bref, pour rappeler aux plus jeunes d’entre nous ce que fut ce terrifiant conflit, de plus en plus oublié car éloigné dans le temps et franchement occulté par celui qui lui succéda, deux décennies plus tard, j’estime qu’Apocalypse méritait le détour. Ensuite, si l’on s’attaque davantage au fond du problème, a sa conception même, que dire ? Féru d’histoire, je regrette depuis longtemps que, justement, le premier conflit mondial soit souvent occulté et qu’il n’y ait pas grand-chose à se mettre sous la dent, alors, quand l’occasion se présente, autant en profiter… surtout que, même si je trouve que la colorisation des images n’était pas nécessaire, même si le coté scénarisé du documentaire, par moments, était futile (mais bon, qu’est ce qui ne l’est pas ?) et surtout, même si, malgré les cinq épisodes qui composent ce documentaire, j’ai trouvé celui-ci terriblement court, trop de raccourcis étant fait sur pas mal de périodes du conflit, je n’en ai pas moins trouver moins mon bonheur dans l’ensemble. Captivant, souvent intéressant et instructif quand il aborde des zones du conflit qui ne sont jamais traitées, il apparait que cet Apocalypse – La Première Guerre Mondiale aura été une réussite ; après, bien entendu, on peut toujours pinailler et se dire que cela aurait pu etre mieux, mais bon, de temps en temps, il faut aussi se satisfaire de ce que l’on a, surtout quand la qualité est présente.


Points Positifs :
- Ne serait-ce que pour son coté de vulgarisation parfaitement assumé et réussi, ce documentaire vaut le coup, surtout que cela permet à un certain public non averti d’apprendre pas mal de choses sur la Grande Guerre.
- Bon nombre d’images inédites, des zones du conflit souvent oubliées sont ici traitées à leur juste valeur et nul manichéisme ou presque pour ce qui est de la présentation des forces en présence.
- Parfaitement monté, servi par une excellente narration du sieur Mathieu Kassovitz, les cinq épisodes s’enfilent les uns à la suite des autres de façon plutôt captivante.
- Bien aimé que l’on nous montre bon nombre des grands chefs militaires du conflit suivant ; Rommel, Patton etc.

Points Négatifs :
- Curieusement, je l’ai trouvé trop court et n’aurait franchement pas été contre deux ou trois épisodes de plus, surtout que ceux-ci se justifiaient : des grandes batailles sont rapidement survolées et, même si l’on aborde un peu tous les théâtres d’opération, reconnaissons que cela reste tout de même centré sur la partie ouest, dans le nord-est de la France.
- Il manque indéniablement les causes et les conséquences de la Première Guerre Mondiale – programme de troisième messieurs dames les auteurs !
- S’attarder sur le simple soldat, c’est fort louable, mais n’oublions pas les chefs militaires, les politiques, les dirigeants. Si certains, Ludendorff par exemple, occupent la place qu’ils méritent, ce n’est pas le cas de tout le monde.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...