mercredi 5 mars 2014

THE RISE AND FALL OF ZIGGY STARDUST AND THE SPIDERS FROM MARS


THE RISE AND FALL OF ZIGGY STARDUST AND THE SPIDERS FROM MARS

David Bowie

1 - Five Years (David Bowie) 4:42
2 - Soul Love (David Bowie) 3:34
3 - Moonage Daydream (David Bowie) 4:39
4 - Starman (David Bowie) 4:13
5 - It Ain't Easy (Ron Davies) — 2:57
6 - Lady Stardust (David Bowie) 3:19
7 - Star (David Bowie) 2:47
8 - Hang on to Yourself (David Bowie) 2:38
9 - Ziggy Stardust (David Bowie) 3:13
10 - Suffragette City (David Bowie) 3:24
11 - Rock 'n' Roll Suicide (David Bowie) 2:58


The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars
Musicien : David Bowie
Parution : 6 juin 1972
Enregistré : septembre 1971/janvier 1972
Durée : 38:37
Genre : Glam Rock
Producteur : David Bowie, Ken Scott
Label : RCA

Musiciens :
David Bowie : chant, guitares, saxophone
Mick Ronson : guitare, piano, chant
Trevor Bolder : basse
Mick Woodmansey : batterie
Dana Gillespie : chœurs sur It Ain't Easy

Mon avis : Alors là, je m’attaque tout bonnement à ce qu’il convient d’appeler un monument de la musique populaire occidentale de la fin du vingtième siècle, un truc tout simplement magistral, et ce, même si, curieusement, je reste persuadé que ce The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars (difficile de faire plus long comme titre) n’est pas l’album le plus connu au monde, bien au contraire. Mais peu importe, les amateurs de musique, les connaisseurs, et, bien entendu, les fans, eux, savent à quel point cet album, paru il y a déjà plus de quarante ans, aura marqué indéniablement la carrière du grand David Bowie. Alors bien sûr, le bel anglais au regard vairon nous aura offert, tout au long de sa longue carrière, bien des disques marquants et même d’autres chefs d’œuvres (Low, Station to Station pour ne citer que deux de mes opus préférés), or, pourquoi, neuf fois sur dix, c’est ce fameux Ziggy Stardust qui revient la plus part du temps sur la plus haute marche du podium de ses principaux albums, pourquoi bon nombre des fans et des spécialistes du sieur David Robert Jones sont si souvent d’accord à son sujet ? Peut-être que tout simplement, ici, Bowie atteint une quasi perfection en compagnie de son groupe qui l’accompagnait depuis quelques années déjà (Ronson, Bolder et Woodmansey) et que, du début à la fin de cet album, il n’y a décidément rien à jeter ? Peut-être que la plus part des titres qui composent ce Ziggy Stardust sont, dans le pire des cas, excellents, dans le meilleur, exceptionnels ? Peut-être qu’outre le titre éponyme, je pourrais écouter des milliers de fois des chansons comme Soul Love, Starman, Lady Stardust ou Rock 'n' Roll Suicide, pour ne citer que mes préférées, avec le même plaisir que la première fois ? Peut-être parce que ce disque représente le plus beau représentant d’un genre, le Glam Rock, qui allait bientôt tomber en désuétude ? Peut-être parce que dans ce Ziggy Stardust, Bowie est au sommet de son art, et ce, même s’il le fut déjà auparavant et qu’il le sera encore par la suite, mais dieu, qu’est-ce qu’il était bon ! Ou bien, peut-être tout simplement par le simple fait que lorsqu’un album est aussi réussi et qu’il ne possède pas de défauts, il n’y a tout simplement qu’à s’incliner bien bas et savourer, encore et encore…


Points Positifs :
- L’un des plus grands albums de Bowie si ce n’est le meilleur – après, c’est une question de gouts personnels – mais quoi qu’il en soit, ici, tout est parfait du début à la fin, tant musicalement (mélodies, paroles, riffs endiablés, refrains inoubliables) que par le concept même de ce Ziggy Stardust, car oui, c’est un concept album… un peu tordu, je le reconnais.
- Bowie était déjà grand avant, il le sera encore après, mais franchement, qu’est-ce qu’il est bon tout de même ici !
- Aucune mauvaise chanson, aucun ratée, des titres franchement excellents, c’est tout de même rare un album sans défauts et même si dans la longue histoire de la musique, Ziggy Stardust ne fut ni le premier ni le dernier, il faut tout de même le noter.
- Si vous souhaitez savoir ce qu’était le Glam Rock, cet album me semble etre le plus bel exemple de ce vieux courant musical, ce rock décadent tellement jouissif et qui nous offrit tant de grands moments musicaux.

Points Négatifs :
- Bon, je sais que depuis le temps, la pochette est devenue culte et qu’en dire du mal pourrait paraitre aux yeux de certains comme un crime de lèse-majesté mais bon, en toute franchise, Bowie nous en a offert des plus belles au court de sa carrière, non ?! Mais c’est vraiment pour chipoter…

Ma note : 10/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...