dimanche 23 février 2014

LA NOUVELLE REVUE DE L’HISTOIRE N°70


LA NOUVELLE REVUE DE L’HISTOIRE  N°70 – LA POUDRIÈRE DES BALKANS
Janvier/Février 2014

La poudrière des Balkans
- Histoire des Balkans
- Les guerres balkaniques de 1912-1913
- Les conflits balkaniques et la politique britannique
- 1914-1915 – La Serbie dans la guerre
- L’Armée d’Orient (1915-1919)
- L’échec du royaume yougoslave
- L’état oustachi de Croatie
- Le combat perdu des tchetniks
- Churchill et les résistances yougoslaves et grecques
- Yougoslavie : une désintégration programmée

Editorial : La « poudrière balkanique » toujours actuelle
Commémoration du centenaire de 1914 – Entretien avec le général André Bach
- Gaston d’Orléans, un adversaire de Richelieu
- Michel de Nostredame, un médecin des âmes
- L’avènement et le triomphe du marché
- L’aventure française au Sahara
- Quand la France était en Syrie
- Le septennat de Giscard d’Estaing

Mon avis : C’est souvent quand on s’y attend le moins que l’on est agréablement surpris (d’un autre côté, si l’on s’y attend, on n’est pas surpris non plus) et donc, alors que j’avais un apriori plutôt important en découvrant, il y a quelques semaines déjà, le sujet de ce premier numéro de La Nouvelle Revue de l’Histoire de cette année 2014, consacré aux Balkans, la lecture de ce dernier, effectuée pour sa majeure partie au cours de ma semaine passée en Belgique, s’est avérée pour le moins fort instructive. Il faut dire qu’alors que je m’attendais aux habituels lieux communs sur la problématique balkanique, assez rapidement, je me suis souvenu, en lisant le dossier principal, à quel point la NRH est capable non seulement de nous proposer des articles de fort bonne qualité mais aussi, et surtout, d’aller là où la concurrence ne va jamais. Ainsi, prenez l’exemple le plus flagrant : les guerres balkaniques qui ont précédé de peu le premier conflit mondial et que je connaissais de nom depuis mon adolescence sans en connaitre davantage que le nom ; c’est bien expliqué, fort instructif et plutôt intéressant au vu de ce qui arriva par la suite, ne serais ce que cette année, comme chacun sait (enfin, je l’espère), nous fêtons le centenaire de la première guerre mondiale. De plus, le reste du dossier est du même acabit et si avec celui-ci, on ne devient pas non plus du jour au lendemain incollable sur les Balkans au vingtième siècle, force est de constater que l’on apprend pas mal de choses sur une région, finalement, fort mal connue. Ajoutons pour finir quelques articles intéressants comme celui consacré à Gaston d’Orléans, le frère de Louis XIII voir même celui sur l’ancien président, Giscard d’Estaing et l’on a au final un numéro assez bon qui fait débuter de fort bonne manière cette nouvelle année à la Nouvelle Revue de l’Histoire.


Points Positifs :
- Un dossier principal plutôt bon et qui apporte un éclairage nouveau sur une région de l’Europe, les Balkans, que l’on connait finalement assez mal, et ce, alors qu’elle est au cœur de bien des conflits depuis longtemps.
- L’article consacré à Gaston d’Orléans, figure historique fort méconnue de l’Histoire de France.

Points Négatifs :
- Un petit bémol tout de même au sujet du dossier balkanique puisque celui-ci fait quasiment l’impasse sur la région post-vingtième siècle.
- Soit je suis ignare soit l’auteur de l’article sur Nostradamus à abuser de substances illicites lors de son écriture car je n’ai strictement rien compris ?!

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...