dimanche 23 février 2014

EDWARD AUX MAINS D'ARGENT


EDWARD AUX MAINS D'ARGENT

Une grand-mère raconte une histoire à sa petite fille pour lui expliquer d'où vient la neige qui tombe sur la ville. Cette histoire commence avec un jeune homme appelé Edward créé par un inventeur vivant seul dans un sombre château perché sur une colline. Mais l'inventeur meurt avant d'avoir pu achever son œuvre, laissant Edward avec des ciseaux aux lames extrêmement acérées à la place des mains. Edward vit donc seul dans ce sinistre château jusqu'au jour où Peg Boggs, représentante en cosmétiques, se présente à sa porte. Voyant que le jeune homme, timide et inoffensif, vit seul sans avoir le moindre lien avec le monde qui l'entoure, elle décide de l'emmener au sein de son foyer situé dans une tranquille banlieue résidentielle. Edward commence alors à partager la vie de Peg, son mari Bill, et leur fils Kevin âgé de 12 ans. Il devient très vite le nouveau centre d'intérêt du quartier et est d'abord accueilli à bras ouverts, ses talents de tailleur de haies et de coiffeur lui valant l'admiration et les sollicitations de toutes les voisines.


Edward aux mains d’argent
Réalisation : Tim Burton
Scénario : Caroline Thompson, Tim Burton
Musique : Danny Elfman
Production : 20th Century Fox
Genre : Fantastique, drame romantique, comédie
Titre en vo : Edward Scissorhands
Pays d’origine : Etats-Unis
Parution : 14 décembre 1990
Langue d'origine : anglais
Durée : 105 min

Casting :
Johnny Depp : Edward
Winona Ryder : Kim Boggs
Dianne Wiest : Peg Boggs
Anthony Michael Hall : Jim
Alan Arkin : Bill Boggs
Kathy Baker : Joyce Monroe
Vincent Price : l'inventeur d'Edward
Robert Oliveri : Kevin Boggs
O-Lan Jones : Esmeralda
Dick Anthony Williams : Officier Allen
Conchata Ferrell : Helen
Caroline Aaron : Marge

Mon avis : Plus de deux décennies après sa sortie, que dire de plus au sujet de ce fameux Edward aux mains d’argent, œuvre culte pour beaucoups et qui marque, mais faut-il le rappeler, la toute première collaboration entre deux des figures les plus marquantes du septième art de ces dernières années, je veux bien évidement parler du réalisateur génial Tim Burton et de l’acteur qui l’est tout autant, Johnny Depp, les deux, visiblement, semblant etre nés pour que leur destin se croise et nous offrir de purs chef d’œuvres !? En fait, pas grand-chose car bon, comment dire, je pourrais revenir sur la magie indéniable qui transparait de ce long métrage, quasiment à chaque séquence, de ce côté indéniablement fataliste, qui nous montre bel et bien que si l’on est différent, si l’on ne rentre pas dans la norme, la vie normale – dans le sens des masses, j’entends bien – est impossible, de cette fort belle histoire d’amour certes pas originale et condamnée dès le départ mais qui n’en fonctionne pas moins, de la fort belle performance du sieur Depp, aux antipodes de ce que l’on connaissait de lui dans 21 Jump Street – bigre, ça m’avait fait un beau choc à l’époque – sans oublier bien entendu, l’hommage appuyé de Burton a un cinéma fantastique dont il deviendra rapidement son plus magnifique représentant ; oui, je pourrais revenir sur tout cela mais comme cela a déjà été dit, maintes et maintes fois, à quoi bon ? Oui, Edward aux mains d’argents et un film magnifique, qui plait toujours autant aux jeunes générations (l’ai testé sur mes enfants) et qui, sans etre non plus un chef d’œuvre absolu du septième art, n’en reste pas moins un excellent film, d’une poésie rare et qui, plus de vingt ans après, se laisse encore regarder, encore et encore…


Points Positifs :
- Indéniablement, la magie qui se dégage de l’ensemble, ce côté féerique mais aussi fataliste qui ne quitte pas le spectateur tout au long du film ; et oui, on sait par avance que tout cela ne finira pas bien mais bon, c’était écrit que deux personnages issus d’un monde aussi différents n’auraient pas droit au bonheur.
- Décors, musique, mise en scène : Tim Burton au sommet de son art.
- Le personnage d’Edward, bien évidemment, charismatique en diable de par le look, mais sublimé par un jeune acteur dont on entendra énormément parler par la suite : Johnny Depp.
- La scène où Winona Ryder danse au beau milieu des flocons de neige est franchement inoubliable.

Points Négatifs :
- Les effets spéciaux commencent à dater et à se voir, mais bon, c’est normal vu le bond technique de ces dernières années et puis, ça n’enlève en rien la magie du film.

Ma note : 8,5/10

2 commentaires:

Anonyme a dit…

salut, c'est Anna, j'ai lu ton article sur Edward aux mains d'argents; il est super et ça donne vraiment envie de le voir pour ceux qui n l'ont pas vu!

Feanor a dit…

Eh bien, merci beaucoup pour ton message ;-)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...