lundi 14 octobre 2013

OCEANOSAURES 3D


OCEANOSAURES 3D

En compagnie d’une jeune étudiante, vivez une fabuleuse odyssée en 3D relief grâce à Océanosaures 3D – Voyage au Temps des Dinosaures – oui, c’est le nom complet. Naviguez à travers le temps et l’espace et découvrez un univers sous-marin fascinant, peuplé de créatures plus extraordinaires les unes que les autres, qui régnaient sur notre planète bien avant les dinosaures. Découvrez l’Elasmosaurus et son cou de 10 mètres, l’Ophthalmasaurus et son œil géant, le gigantesque Shonisaurus et ses 21 mètres de longueur, et retrouvez-vous nez à nez avec deux des plus grands prédateurs marins de cette époque : le Liopleurodon et le Mosasaure. Grâce à la technologie 3D et à des effets spéciaux à vous couper le souffle, la science prend du relief et devient une expérience saisissante et divertissante. Le film a été réalisé en étroite collaboration avec Le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris. Une équipe internationale des meilleurs scientifiques, dirigée par le Dr Nathalie Bardet, a participé aux côtés l’équipe de production à la conception des différents reptiles marins et de leur environnement, garantissant ainsi l’exactitude scientifique du documentaire.


Bigre, dès le résumé du film, ou plutôt, du documentaire, le ton est donné : certes, ici, nous avons plutôt affaire à une belle publicité de cet Océanosaures 3D – Voyage au Temps des Dinosaures qu’a un véritable résumé (d’un autre côté, c’était ça ou une phrase qui tenait en deux lignes, trouvant celle-ci misérable au possible, mon choix fut vite fait) et qui, je ne le nie pas, donne vachement envie de découvrir ce que celui-ci a dans le ventre dans les superlatifs à son sujet donnent l’impression que nous allons regarder l’un des plus grands documentaires au sujet de la préhistoire qui soit. Pourtant, dès le début, et je pense que les amateurs des dinosaures et autres animaux préhistoriques l’auront remarqué, il y a un petit bémol : « des créatures qui régnaient sur notre planète bien avant les dinosaures », hein, quoi, comment, vous êtes surs ? Au vu des reptiles marins présentés dans ce documentaire, on ne peut pas vraiment dire que ce soit le cas, ceux-ci étant apparus alors que leurs cousins dinosaures débutaient leur règne sur la terre ferme… Enfin bon, rien de grave en soit puisque ce qui est important, surtout, c’est le contenu de ce fameux documentaire.


A bien des nombreuses reprises, sur ce blog, j’ai pu vous parler de ma passion (celle-ci remontant à mon enfance) pour ce qui est de la préhistoire et plus particulièrement des plus emblématiques de leurs représentants, les dinosaures – pas de liens à vous proposer tellement ceux-ci sont nombreux, par contre, un petit coup d’œil du coté de mes rubriques Documentaires et, bien entendu, Paléontologie vous le prouvera. Et comme mon fils cadet a repris le flambeau depuis son plus jeune âge, vous comprendrez aisément pourquoi le casanier que je suis en temps normal était plutôt pressé d’aller, ce dimanche, faire un tour du côté de la Cité des Sciences afin de voir cet Océanosaures 3D – Voyage au Temps des Dinosaures, diffusé a la Géode. Curieusement, et alors qu’en toute sincérité, je n’habite pas vraiment loin de la Cité des Sciences en transports, je n’avais jamais mis les pieds à la Géode, ce qui, à mon âge, et pour avoir toujours vécu dans la banlieue est de Paris, est plus qu’une honte, une infamie. Enfin bon, comme il y a un début a tout, l’occasion fut faite de, finalement, me rendre à la Géode, de voir ce documentaire avec mon fils cadet, et d’entrainer le reste de la famille, moins motiver, dans la ballade. Et, ma fois, disons que dans l’ensemble, ce ne fut pas une mauvaise journée, bien au contraire : c’est fou ce que c’est impressionnant tout de même la Géode : etre à l’intérieur d’une grande boule, cet immense écran interne qui apporte une autre façon de regarder un film, sincèrement, c’est pas mal ; par contre, a plusieurs reprises au cours du visionnage du documentaire, on voyait un quadrillage dans l’image, c’était mes lunettes 3D qui déconnaient où un défaut de l’écran ? Bref, une bonne idée de sortie, je suis affirmatif la dessus, et, accessoirement, à refaire car j’aimerais bien voir Dragons 3D.


Par contre, oui, par contre, pour ce qui est du documentaire en lui-même – car bon, mes impressions sur la Géode sont une chose mais ce billet est censé etre une critique d’un documentaire – je ne serais pas aussi enthousiaste : oui, Océanosaures 3D – Voyage au Temps des Dinosaures est plutôt sympathique et se regarde avec plaisir, oui, par moments, et je précise bien « par moments », certaines créatures marines qui nous sont présentées sont tout bonnement impressionnantes, cependant, si je n’ai rien contre le fait de mettre en avant ce grand précurseur de la paléontologie que fut Georges Cuvier, j’ai tout de même trouver l’étudiante d’une stupidité crasse par moments, surtout quand elle s’extasie devant les temps géologiques – Nabilla, sort de ce corps !!! De plus, si ce documentaire est sympathique, s’il est plutôt bien fait dans le sens où ici, c’est la pédagogie qui prime plutôt que le grand spectacle à l’américaine – vous savez, les fameux documentaires où l’on revoit certaines scènes quinze fois, au demeurant, souvent des scènes de combats entre dinos – nous sommes tout de même loin, très loin des sublimes documentaires du même genre de la BBC, comme, bien évidemment, Sur la Terre des Dinosaures et ses nombreux dérivés. Enfin bon, loin d’etre parfait, Océanosaures 3D – Voyage au Temps des Dinosaures n’en reste pas moins un sympathique documentaire qui plaira aux amateurs du genre mais qui, il faut bien le reconnaitre, trouve ici son intérêt pour sa diffusion a la Géode : mon fils a aimé et il aurait probablement tout autant apprécié sur petit écran, personnellement, j’aurais été bien moins indulgent dans ce cas précis. 

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...