vendredi 18 octobre 2013

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 139 – PARADIS ET ENFER, L’INVENTION DE L’AU-DELÀ


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 139 – PARADIS ET ENFER, L’INVENTION DE L’AU-DELÀ
Aout 2013

Paradis et Enfer, l’invention de l’au-delà
Edito : L’au-delà ne connait pas la crise
Entrée en matière : L’au-delà revisité
Interview : « C’est dans le jardin d’Éden que s’est noué le destin de l’humanité » de Jean-François Mondot
I – Aux racines du Ciel et de l’Enfer
- Ethnologie – Premiers états d’âme
- Mésopotamie – Au commencement était Babylone
- Judaïsme – Du jardin d’Éden au jugement des âmes
- Grecs et Romains – Hadès, le royaume des ombres
II – L’au-delà chrétien
- À la poursuite du Paradis
- Arrêt sur image – L’Éden selon Bosch
- Le Paradis s’éloigne
- Enfers et damnations
- Le Diable en personne
- Visions Dantesques – Voyages d’outre-tombe
- Arrêt sur image – Dante, la descente aux Enfers
- On ira tous au Purgatoire !
III – Autres mondes
- Brahmanisme, Bouddhisme – Les voies du Nirvana
- Islam – Des délices et des supplices
- Afrique – Mourir c’est renaitre dans le monde des ancêtres
- Celtes et scandinaves – Un au-delà enchanteur ou belliqueux
Interview : « Le monde moderne est né d’une laïcisation de l’idée de Paradis » de Nicolas Chevassus-au-Louis

Mon avis : Pour la troisième année consécutive, Les Cahiers de Science & Vie nous offrent, pour le mois d’août, un numéro exclusivement consacré aux religions humaines, et donc, après un tout bonnement excellent numéro qui nous entrainait aux Origines du Sacré et des Dieux, il y a de cela deux ans, puis, en 2012, un autre qui nous expliquait les Origines de Dieu, cet été, nous avons donc eu droit, dans la même lignée, au Paradis et a l’Enfer. Alors, bien entendu, et malgré le fait qu’un tel sujet n’est franchement pas original – après tout, ce thème, vieux comme le monde, est régulièrement mis à l’honneur – entre la qualité intrinsèque des Cahiers et le fait que, quoi qu’il en soit, le sujet ne m’en intéresse pas moins, normalement, j’aurais dut vous expédié ce numéro en deux temps trois mouvement. Or, il n’en fut rien, août, comme certains le savent peut-être, ne fut pas évidant pour moi, et en septembre… eh ben, je n’ai pas trouvé le temps… Mais il y a de cela quelques jours, je me suis dit qu’il fallait que j’achève la lecture de ce cent-trente-neuvième numéro, ne serais ce que par le simple fait que je possède le suivant depuis des semaines et qu’un autre, pour la petite histoire, parait dans quelques jours… Chose faite et, ma foi, comme je l’escomptais, la qualité habituelle des Cahiers de Science & Vie est une fois au rendez-vous – d’ailleurs, sur ce point, je n’ai pas souvenir d’avoir été véritablement déçu par un seul numéro de ce magazine, et ce, malgré certains numéros dont les sujets n’étaient pas vraiment ma tasse de thé. Alors bien sûr, le sujet en lui-même n’est pas le plus original qui soi et j’aurais pu tomber, finalement, sur une énième compilation de lieux communs et d’articles vus et revus un nombre incalculables de fois, cependant, et même si je ne nie pas que certaines pages sentaient allègrement le « déjà-vu », ce qui, après tout, est normal lorsque l’on connait un tant soit peu le sujet, force est de constater que j’aurais appris tout un tas de choses nouvelles, de petits détails qui m’étaient jusque-là inconnus, et qu’au final, une fois de plus, je garderais une fort bonne impression de ce numéro des Cahiers – ce qui n’était pourtant pas gagné d’avance, comme je vous le disais, puisque connaissant bien tout ce qui a trait à l’au-delà. Bref, encore un excellent numéro, et maintenant, voyons donc ce que le prochain a dans le ventre, et quand je vois le sujet, le vin, je me dis que ce n’est pas gagné ?!


Points Positifs :
- Pour la troisième année consécutive, Les Cahiers de Science & Vie sortent, en été, un numéro consacré aux religions humaines et, force est de constater que, une fois de plus, c’est toujours aussi intéressant ; bien évidement, ce troisième volet complète ses prédécesseurs et s’il se suffit en quelque sorte a lui-même, lire ces derniers est un plus indéniable.
- Bien entendu, le Paradis et l’Enfer, bref, le monde des morts pour être précis, ce n’est pas le sujet le plus original qui soit, cependant, il n’en reste pas moins intéressant voir même captivant, surtout quand la qualité est au rendez-vous, comme c’est le cas ici.
- Comme dans chaque numéro des Cahiers de Science & Vie, on retrouve tous les éléments qui font de cette revue la meilleure du genre : sérieux des articles, lecture agréable et, accessoirement, une mine d’informations, même pour les habitués.
- Si l’au-delà Chrétien occupe une place importante dans ce numéro, les mondes des morts des autres religions ne sont pas oubliés.
- De fort belles illustrations de l’Enfer ; il faut dire que celui-ci a toujours inspiré les artistes au fil des siècles.
- Mine de rien, une fort belle couverture.

Points Négatifs :
- Bien entendu, le Paradis et l’Enfer, ce n’est pas le sujet le plus original qui soit, mais bon, comme il m’arrive de le dire, ce n’est pas parce qu’un thème est archi-connu qu’il n’y a plus rien à raconter sur lui.
- Peut-être que, dans ce numéro, l’au-delà Chrétien occupe une place trop importante en comparaison des mondes des morts des autres religions ; dommage, ceux-ci aussi méritent d’être connus.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...