samedi 27 août 2011

LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 124 – AUX ORIGINES DU SACRÉ ET DES DIEUX


LES CAHIERS DE SCIENCE & VIE 124 – AUX ORIGINES DU SACRÉ ET DES DIEUX
Août/Septembre 2011

Aux origines du Sacré et des Dieux
- Edito : Aux premiers temps du sacré
- Cadrage : Retour sur la religion des origines
- Interview : « Le passage des esprits aux divinités s'est construit au Néolithique » de Jean Guilaine
I – Premiers Homo Symbolicus
- De mémoire de pierre
- Premières sépultures, premières croyances ?
- Quand l'esprit du beau vient aux hommes
- Australie – Le rêve s'incarne dans la roche
II – Néolithique, une spiritualité nouvelle
- Quand l'homme a changé de nature
- Déesse-Mère, la fin d'une imposture ?
- Du sommeil de l'immortel
- Göbekli Tepe – Aux aurores du sacré
- Momies Chinchorro – Une seconde chance a la vie
III – Culture du sacré en Europe
- Le Néolithique investit dans la culture
- Des pierres dressées pour l'éternité
- Les Dieux naissent dans un monde inégal
- La mythologie du bronze
IV – D'hier a aujourd'hui
- Pourquoi est-il si naturel de croire ?
- Interview : « Une humanité sans religion n'est pas plus inconcevable qu'une humanité sans bétail » de Dan Sperber

Mon avis : Pourquoi l'Homme croit-il, et ce, depuis quand ? Éternelle et excellente question que tout à chacun a put se poser un jour ou l'autre et que ce numéro estival des Cahiers de Science & Vie tente de répondre. Et pour cela, c'est un formidable voyage dans notre plus lointain passé qui nous est offert, un voyage qui débute dans nos origines les plus lointaines – bien évidement, celle des tous premiers Sapiens mais nos cousins Néandertaliens et autres ne sont pas oubliés – et qui, au fil des millénaires écoulés, s'achèvera avec le début de l'Histoire et les religions monothéistes. Mais ce voyage, en compagnie des premiers hommes, de leurs coutumes et de leurs croyances, est loin d'être de tout repos puisque, comme il est dit dans l'un des articles, comment peut-on connaître absolument le mode de pensé de toutes ces générations de nos ancêtres qui, l'écriture n'ayant pas encore été inventée, ne nous ont légué que si peu de choses sur eux et leur mode de vie. Forcement, en lisant ce magazine, ce qui transparait tout d'abord, c'est que l'on ne peut avoir de certitudes, contrairement a ce que beaucoup peuvent affirmer, sur les croyances de nos lointains ancêtres ainsi que sur les inventions – n'en déplaise a beaucoup – des toutes premières divinités. Bien évidement, plus on se rapproche dans le temps et plus nos connaissances sont précises et l'on se plait ainsi à lire d'agréables articles consacrées a ces sublimes pierres dressées de part le monde, ces premiers Dieux et autres interrogations sur l'au-delà et la place que l'homme occupe en ce bas monde ; là aussi, éternelle question qui ne trouvera peut-être jamais de réponse. Mais une fois de plus, attendez vous a perdre vos certitudes puisque, entre un fameux culte de la Déesse-Mère qui pourrait, qui sait, n'avoir jamais existé, ou bien, le rapport plus que pertinent entre un panthéon divin hiérarchisé et les premières inégalités dans les cultures humaines, force est de constater que le lecteur n'en perds pas une miette et ne peut que se réjouir a la lecture de ce numéro des Cahiers de Science & Vie. Bien évidement, je ne peux que conseiller l'achat de ce magazine aux passionnés du genre. Avec un sujet aussi fort et intéressant, de nombreux articles de fort bonne qualité et un coté instructif non négligeable, il me semble évidant que ce Aux origines du Sacré et des Dieux est pour moi le magazine de cet été 2011. Et quand en plus, l'une des phrases les plus marquantes de celui ci (que l'on trouve dans l'interview finale) est qu' « une humanité sans religion n'est pas plus inconcevable qu'une humanité sans bétail », il me parait indéniable que tout cela ne pouvait que me plaire fortement.


Points Positifs :
- D’un point de vu personnel, c’est un sujet qui m’intéresse fortement, mais en plus, ici, ce ne sont pas les religions traditionnelles qui sont abordées (monothéistes et antiques) mais celles qui les ont précédées et dont elles sont inspirées, bref, des religions, des croyances, des coutumes, une façon de penser et de croire qui remonter a des milliers voir des dizaines de milliers d’années. Un pur régal pour les amateurs du genre.
- En temps normal, un numéro des Cahiers de Science & Vie, est toujours bon, ne serais-ce que par la qualité intrinsèque de cette revue – articles, sérieux, pédagogie sans tomber dans la facilité, illustrations, maquette d’ensemble – mais quand en plus, le sujet m’intéresse voir me passionne, comme c’est le cas ici, alors je ne suis pas loin de l’extase.
- Mine de rien, et je tiens à le signaler, si la religion est un thème souvent abordée, faire un numéro spécial consacré aux origines de celle-ci, aux croyances les plus anciennes, c’est quasiment une première pour une revue grand public.
- Un véritable voyage, donc, dans ces fameuses religions primordiales sur lesquelles on ne sait pas grand-chose mais aussi, et ce n’est pas inintéressant, sur ce qu’est croire pour l’être humain et, également, pourquoi il croit depuis la nuit des temps.

Points Négatifs :
- Pas forcément de points négatifs en fait même si, bien entendu, mon fort enthousiasme s’explique par mon intérêt pour le sujet de ce numéro. Alors certes, certains articles auraient mérités peut-être un développement un peu plus conséquent mais bon, les Cahiers sont avant toute chose un magazine et pour avoir plus, il faut passer aux livres spécialisés.

Ma note : 8,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...