mercredi 10 août 2011

Graal Hors série numéro 2 : Lovecraft



En février dernier, je vous avais parlé du hors série numéro trois de la revue, consacrée aux jeux de rôles, Graal et qui avait pour thème le célébrissime Donjons & Dragons ; vieux compagnon de route de ma jeunesse, ce numéro, lu et relu a tant de reprises que je ne saurais les compter fait partie, a mes yeux, de ces fameuses revues mythiques qui auront marqué mes jeunes années. Mais ce fameux numéro hors série de Graal n’était pas le seul, il en existait deux autres, le premier, consacré à Tolkien et son univers, le second, a l’indicible Lovecraft, l’une de mes plus grandes passions. Le problème c’est, qu’a l’époque, je ne jurais que par Le Seigneur des Anneaux et que, vu que je n’ai fais connaissance avec le maitre de Providence que quelques années plus tard, autant je regrettais d’avoir loupé le premier, autant le second ne m’intéressais pas vraiment. Bien évidement, avec le temps, et la découverte de l’œuvre de Lovecraft, les choses changèrent et ce fameux hors série devint, en quelque sorte, une espèce de relique inaccessible que je rêvais d’avoir. Priceminister étant mon ami, je me suis finalement décidé à la dénicher – ce qui d’ailleurs, ne fut pas bien difficile – et, pour une somme plus que modique, j’ai enfin, plus de vingt ans après sa sortie, put enfin me le procurer :

Graal
Le mensuel des jeux de l’imaginaire
Hors série numéro 2 : Lovecraft
Mai 1989

Au sommaire :
- Je m’appelle Howards Phillips Lovecraft : Une biographie et une analyse de l’écrivain.
- La bibliothèque Lovecraftienne : Tous les ouvrages du Maitre.
- Le terrible vieillard : Une nouvelle très peu connue de Lovecraft
- Au-delà des apparences : Quelques clarifications sur Lovecraft
- Test : Etes-vous Lovecraftien ? Testez votre connaissance de Lovecraft.
- Le masque et la plume : Comment jouer dans le style des romans.
- Les rébus fous : Cinq rébus abominables.
- Les extensions pour Cthulhu : Les modules et les suppléments distribués par Jeux Descartes.
- L’hypnose. Aide de Jeu et Scénario : Une compétence pour les personnages.
- Magie et sorcellerie dans l’Appel de Cthulhu : Une étude des rituels magiques dans le jeu.
- Le Necronomicon : Une étrange enquête.
- Les oubliés. Scénario : Une enquête au Canada de nos jours.
- La maison de vos personnages : Une réédition des plans d’une superbe villa.
- Les voitures de vos personnages : Quelques exemples de véhicules.
- Les figurines pour l’Appel de Cthulhu : Toute la gamme Grenadier.
- Houdini. Scénario : Une aventure hors du commun.
- Un officier et un gentleman : Deux nouveaux types de personnages.
- Voyage dans l’espace rêve : Plongez dans l’irréel.
- Spectres en stock : Les créatures de l’inconnu.
- La solution ultime. Scénario : Une mission contre les forces SS en 1944.
- Votre participation a GRAAL : Faites connaître votre point de vue et vos souhaits.

Bon, disons le tout de suite, on sent bien que cet hors série est paru en 1989 car il accuse indéniablement son âge. Certes, c’était également le cas pour celui consacré a Donjons & Dragons, mais, est ce l’effet nostalgie qui joua ou bien, une qualité supérieure, ou tout bonnement, un mélange des deux, autant une énième relecture de celui-ci ne me gènes pas, autant celle de ce Graal consacré a Lovecraft ne fut pas des plus enthousiasmantes. Bien évidement, le fait que, le connaissant depuis des années, j’avais dut m’en faire tout un film à son sujet, au final, je ne pouvais qu’être, au vu de mes attentes, que forcement déçu. Mais tout de même, a ce point, je ne me l’imaginais pas. Certes, tout n’est pas à jeter dans ce hors série, certains articles consacrés a la vie et l’œuvre du maitre sont intéressants, mais personnellement, ceux-ci ne m’ont rien appris que je ne connaissais déjà. Ensuite, les scénarios et autres aides de jeu proposés sont loin d’être excellant ; si l’on excepte le dernier, qui se déroule pendant la seconde guerre mondiale, on ne peut pas dire que les auteurs se soient foulés, le tout étant écrit a la va vite et ca fait plus remplissage qu’autre chose. De même, si la description de la maison des personnages a sut éveiller ma curiosité, que dire de l’article consacré aux voitures, presque risible, et surtout, de l’immense foutage de gueule qu’est les nombreuses pages où Grenadier fait sa pub pour les figurines du jeu ; perso, c’est du jamais vu et en plus, c’est moche. Reste alors la fameuse nouvelle intitulée Le terrible vieillard et qui vaut plus pour son coté inédit que pour sa qualité même. Bref, une belle petite déception que ce hors série consacré a Lovecraft que j’aurais attendu pendant presque deux décennies et qui m’aura franchement laissé sur ma faim. Parfois, on se dit que l’on ne devrait pas toucher à ses propres mythes…

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...