jeudi 31 juillet 2014

SCIENCES ET AVENIR HS 178 – LA FRANCE DES LIEUX MAUDITS


SCIENCES ET AVENIR HS 178 – LA FRANCE DES LIEUX MAUDITS
Juillet/Aout 2014

Sciences et Avenir HS n°178 – La France des lieux maudits
Edito : Dans la chambre de Barbe-Bleue
Rencontre : Myriam White-Le Goff : « Des lieux dotés d’une vie propre, d’une âme inquiétante »
Forteresses : Tiffauges : Dans l’antre de Gilles de Rais
- L’Herm : Saga meurtrière au pays de Jacquou
- Lusignan : Les merveilleux châteaux de la fée Mélusine
Ponts : Cahors : L’œuvre de l’homme, la main du diable
- Cités disparues : Montségur, siège de tous les fantasmes
- Et Thérouane s’évanouit, pierres après pierres…
- Mérindol : la semaine sanglante des vaudois du Luberon
- Villes ésotériques : Bourges l’alchimique, entre soufre et or
Paris : Catacombes, cimetières, cachots, gibet… : les lieux maudits de la capitale
Phares hantés : Les chroniques hallucinées de Tévennec
- Mondes engloutis : Ys la rebelle, emportée par la vague chrétienne
- Le Mont-Saint-Michel, le diable et la forêt de Scissy
- Villages fantômes : La tragédie sans fin de Roccasparviera
- Scènes de crime : Amange : Sur les traces du loup-garou
- Hautefaye : folie cannibale chez les braves gens
- Strasbourg : un ghetto décimé pour conjurer la peste
- Prisons : Les murmures de la tour de Crest
- Le vrai-faux cachot de Monte-Cristo
- Bûchers : Le retour en grâce des sorcières de Marchiennes
- Adresses

Mon avis : Je trouve pour le moins amusant que c’est souvent par le plus grand des hasards, alors que l’on ne s’y attendait pas – après tout, cette revue fut achetée sur une aire d’autoroute pendant mon trajet aller lors de mes vacances en Vendée – que l’on est le plus agréablement surpris : car bon, comment dire, des revues, comme vous pouvez le constater sur ce blog, j’en lis des tas mais plus particulièrement Les Cahiers de Science & Vie et La Nouvelle Revue d’Histoire, les seuls dont je me procure tous les numéros, or, malgré la qualité de ces deux-là, la déception est parfois au rendez-vous ou alors, je trouve toujours quelque chose à redire… sans nul doute, je ne le nie pas, car j’achète tout et pas uniquement ce qui m’intéresse, et puis, donc, occasionnellement, je me laisse tenter par la concurrence, et là… Car franchement, oui et mille fois oui, quel bon numéro estival que ce hors-série de Sciences et Avenir : un numéro que j’aurai dévoré d’une traite et dont le sujet, selon moi, est en parfaite adéquation avec les vacances… En effet, en nous proposant un voyage dans le territoire français afin de nous présenter les lieux dits maudits les plus emblématiques de l’hexagone, ce numéro de Sciences et Avenir fait coup double : déjà, le sujet est toujours porteur, bien entendu, mais surtout, lorsque l’on est en vacances, on a besoin de dépaysement, on a envie de découverte, de visiter des coins pittoresques or que nous offre cette revue ? Je vous le donne dans le mille, c’est un véritable Guide du Routard des lieus mystérieux les plus connus (ou pas) de notre territoire et là, en parcourant ses pages, comment ne pas programmer ses prochains congés, comment ne pas souhaiter visiter tel château, tel citée médiéval ? Oui, sur ce coup, et malgré un sujet peu original (reconnaissons-le), Sciences et Avenir a fait fort et je ne peux, bien entendu, que recommander vivement cet hors-série a tous les amateurs du genre qui en auront largement pour leur argent !


Points Positifs :
- Un véritable Guide du Routard des lieux maudits de notre pays et qui invite indubitablement au voyage.
- Excellent choix de le sortir en pleine période estivale : après tout, on ne peut visiter ces lieux qu’en vacances.
- Des articles de qualité, souvent précis et bien écrits ; des cartes, des illustrations, oui, il n’y a rien à redire pour ce qui est de l’ensemble.

Points Négatifs :
- Bon, il est vrai effectivement que le sujet est tout sauf original et que certains de ces lieux maudits sentent le réchauffer comme le Mont-Saint-Michel, Montségur ou la légende de Mélusine. Mais bon, d’un autre côté, pouvait-on s’en passer ? Je ne le pense pas.
- Justement, ce numéro s’attarde parfois trop sur des lieux très connus du grand public et ne traite que partiellement d’autres, plus obscurs, ce qui, ma foi, est dommage surtout que je suis sûr qu’il y aurait encore beaucoup d’endroits dits maudits qui mériteraient d’etre dévoilés au plus grand nombre.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...