lundi 26 juin 2017

RECONQUÊTES – LA HORDE DES VIVANTS


RECONQUÊTES – LA HORDE DES VIVANTS

En ces temps ancestraux, aux confins de la mythologie, deux peuples d’Asie mineure, les Hittites et les Scythes, se livrent à une guerre impitoyable. Pour faire face à l’organisation militaire des hittites, qui viennent de prendre la cité d’Urar, les souverains de trois royaumes Scythes surpassent leurs rivalités et unissent leurs armées. Marak, roi des Callipides, Simissée, reine des Sarmates et Kymris, roi des Cimmériens, préparent ainsi leur contre-offensive en la cité d’Haumavarka. Dans ce contexte pré-martial, la scribe Thusia est envoyée par le roi Babylonien Hammourabi, allié des Scythes. Elle a pour mission de relater par écrit le conflit afin de consigner cette geste épique dans la grande bibliothèque de Babylone. Après quelques tergiversations d’ordre politique, les trois souverains l’acceptent. Les scythes sont également accompagnés des cinq vieux sorciers atlantes, derniers représentants vivants de leur civilisation immergé. La formidable « Horde des Vivants » se met alors en route, composée de milliers de combattants de tous types, de palais roulants, d’éléphants, d’ours domptés, mais aussi de créatures mystérieuses et réputées terrifiantes, contenues dans des cages opaques. Pourtant, lorsque les oracles invoquent les forces divinatoires, par des danses rituelles ou des sacrifices humains, les prophéties qui en ressortent n’augurent rien de bon…


Reconquêtes – La Horde des Vivants
Scénario : Sylvain Runberg, François Miville-Deschênes
Dessins : François Miville-Deschênes
Couleurs : François Miville-Deschênes
Couverture : François Miville-Deschênes
Editeur : Le Lombard
Genre : Historique, Fantasy
Pays d’origine : France
Langue d’origine : français
Parution : 20 mai 2011
Nombre de pages : 54

Mon avis : Je le reconnais, une œuvre comme Reconquêtes possédait d’entrée de jeu tout un tas d’éléments qui ne pouvaient que me plaire et qui, forcément, ne pouvaient qu’attirer ma curiosité au point que je n’hésite guère à tenter l’expérience. Il faut dire que je suis un vieil amateur de cette partie de l’Histoire souvent oubliée du grand public et pourtant oh combien importante a bien y regarder, je veux bien évidement parler de toutes ces civilisations qui ont vécus du coté du Croissant Fertile et du Moyen-Orient, les sumériens, les scythes, les assyriens, les babyloniens, les hittites, etc. Souvent inconnus, ou presque, du grand public, totalement passés sous silence de nos programmes scolaires, celles-ci sont, histoire d’enfoncer le clou, peu souvent abordées au cinéma, dans la littérature ou en bande-dessinée, et ce, contrairement a l’Egypte, ce qui fait croire a beaucoup que cette civilisation fut la seule a briller dans l’antiquité, ce qui est on ne peut plus réducteur. Forcément, en disant tout cela, une œuvre comme Reconquêtes ne pouvait que me plaire, ne serais-ce que pour son postulat de départ, oh combien original et appréciable. Mais ce n’était pas tout car comment occulter la partie graphique, œuvre du sieur François Miville-Deschênes et qui, malgré un certain classicisme, n’en ravira pas moins les yeux de bien des amateurs de bande dessinée : ainsi, entre une couverture magnifique et un contenu qui l’est tout autant, ce premier volume de Reconquêtes est une pure réussite graphique. Certes, le style ne plaira peut-être pas a tout le monde, mais en toute sincérité, même si j’ai tendance a moins apprécier la bande dessinée européenne qu’il y a quelques années, je ne peux que constater que m’incliner devant les dessins de François Miville-Deschênes… Pour le reste, que dire de plus au sujet de cette Horde des Vivants, premier volume de la saga ? Eh bien, que, tout naturellement, les auteurs posent ici les jalons de leur intrigue, qu’ils présentent les personnages, les lieux et que, déjà, ils nous étonnent en apportant une petite touche de Fantasy en incluant au récit quelques créatures préhistoriques (sans oublier celles dans une cage et dont on ne sait rien pour l’instant) mais aussi, par le biais des pouvoirs mentaux des survivants atlantes… Bref, on risque de ne pas être au bout de nos surprises ! Alors si pour le moment, s’il serait exagérer de parler de réussite absolue, au moins, l’envie de lire la suite est au rendez vous, alors, si comme moi, vous souhaitez faire une plongée dans un monde où fantastique rime avec historique, alors, il se peut que Reconquêtes soit fait pour vous !?


Points Positifs :
- Le Moyen-Orient, le Croissant Fertile, l’Anatolie, quelques milliers d’années avant JC, ma foi, voilà une période historique trop rarement abordée dans la plupart des œuvres de fiction, tous genres confondus. Du coup, ne serais-ce que pour l’originalité de la chose, le jeu en vaut la chandelle, surtout si, comme moi, vous êtes un passionné de ces anciennes civilisations.
- Les dessins de François Miville-Deschênes : certes, le style est un peu classique mais, en toute sincérité, son travail sur ce premier album est tout simplement superbe et ravira les amateurs du genre.
- Mélange de récit historique, ajout de quelques éléments de Fantasy, de quelques créatures préhistoriques et on a même droit aux Amazones et aux Atlantes. Bref, un savant mélange un peu étonnant, certes, mais franchement efficace.
- Un premier volume qui lance plutôt bien la série, en tous cas, au point de donner envie de découvrir la suite.
- Une couverture magnifique !

Points Négatifs :
- Peut-être un peu trop classique par moments pour ce qui est du déroulement du scénario. Il faut dire que, bien entendu, ce premier tome permet aux auteurs de mettre en scène leur intrigue et leurs personnages et que l’on n’en saura plus que par la suite.
- Curieusement, je n’ai pas été attiré par les divers protagonistes, aucun n’étant franchement charismatique.
- François Miville-Deschênes dessine fort bien, c’est un fait, après, on peut lui préféré des auteurs peut-être moins doués mais au style plus marquant ; une affaire de gouts bien sur…

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...