dimanche 26 février 2017

LION


LION

Une incroyable histoire vraie : à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens. 25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde. Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village. Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?


Lion
Réalisation : Garth Davis
Scénario : Luke Davies d’après l’œuvre de Saroo Brierley
Musique : Hauschka
Production : The Weinstein Company, Screen Australia, See-Saw Films
Genre : Drame
Titre en vo : Lion
Pays d'origine : Australie, États-Unis, Royaume-Uni
Langue d'origine : anglais, Hindi, Bengali
Date de sortie : 12 octobre 2016
Durée : 118 mn

Casting :
Dev Patel : Saroo Brierley
Sunny Pawar : Saroo Brierley jeune
Rooney Mara : Lucy
David Wenham : John Brierley
Nicole Kidman : Sue Brierley
Abhishek Bharate : Guddu
Priyanka Bose : Kamla
Divian Ladwa : Mantosh

Mon avis : Le problème qui se pose souvent avec les films tirés d’une histoire vrais, c’est que, forcément, avant même de se rendre au cinéma, on connait déjà la fin. Certes, cela n’empêche pas que le résultat soit bon, voir très bon même, cependant, il est clair que pour le suspens, il faudra aller chercher ailleurs… Enfin, ce n’est pas forcément le principal car si l’on sait d’entrée de jeu que le héros de Lion retrouvera sa mère biologique a la fin du film – et ce n’est pas un spoiler – il nous reste à découvrir tout le reste, oh certes, pas comment il l’a retrouvé, cela aussi on le sait – Google Earth – non, par reste, j’entends comment, enfant, il s’est perdu, ce qu’il a vécu avant de se retrouver adopter par une famille australienne, ce qu’il est devenu, une fois adulte et pourquoi, du jour au lendemain, il a décidé de se lancer dans une recherche folle. Bref, de quoi nous offrir une histoire intéressante et, pourquoi pas, un bon film, et sur ce point, que l’on se rassure, Lion est un bon film : pour son histoire qui vous touchera, forcément, pour cette quête des origines qui ne peut vous laisser insensible, pour ses acteurs avec le beau gosse de service, Dev Patel, qu’on avait découvert dans Slumdog Millionaire, et pour toutes ces images d’une Inde toujours aussi pleine de contrastes et où, malgré ses milliers d’années d’histoire et ses richesses, existe aussi une pauvreté extrême qui frappe une grande partie de la population. Cependant, si Lion se laisse regarder, si tout cela est plutôt bon dans son ensemble, force est de constater que cela reste plutôt sans surprises et plutôt convenu dans l’ensemble, et je dis cela sans que cela ait quelque chose à voir avec le fait que l’on connait la fin d’entrée de jeu. Qui plus est, si la première partie, celle où le héros, alors enfant, est très bonne, franchement, a partir du moment où, adulte, il se met en quête de retrouver sa famille, il y a quelques longueurs. Oh certes, ces quelques défauts ne vous gêneront guère voir pas du tout, selon vos propres gouts personnels, surtout que, ne serais-ce que pour cette histoire plutôt touchante, le jeu en vaut la chandelle, mais bon, quitte a voir un film avec Dev Patel, dans un autre genre, Slumdog Millionaire était plus réussit selon moi. Après, les gouts et les couleurs…


Points Positifs :
- Une histoire plutôt touchante et qui ne laissera pas indifférent les plus sensibles d’entre nous, ne serais-ce que pour ce coté un peu impossible de cette quête : deux décennies se sont écoulées, le héros ne connait pas sa ville de naissance, son nom de famille, celui de sa mère… mouais, loin d’être gagner !
- Un casting plutôt bon avec, bien évidement, en tête d’affiche, un Dev Patel plus beau gosse que jamais, mais aussi, une Nicole Kidman presque méconnaissable.
- Toute la partie tournée en Inde est magnifique par moments. Alors certes, la misère n’est pas occultée et certaines images ne sont pas faciles, mais bon, c’est aussi cela l’Inde…
- Mine de rien, si on ne savait pas que c’était une histoire vraie, on aurait eu énormément de mal a y croire tout de mal. Comme quoi, Google Earth peut être très utile !

Points Négatifs :
- Un traitement plutôt conventionnel et sans grandes surprises : le héros vit une petite vie tranquille, il a une révélation, il se lance en quête de sa famille, il se coupe du monde et de ses proches pour parvenir a ses fins et, au moment où il va abandonner, miracle, il parvient a son but ! Ah, la magie du cinéma…
- Quelques petites longueurs par moments, surtout quant le héros est en quête de sa famille et qu’il passe presque autant de temps a réfléchir qu’a faire des recherches sur Google Earth.

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...