dimanche 9 août 2015

LES MONDES DE RALPH


LES MONDES DE RALPH

Dans une salle d’arcade, Ralph la casse est le héros mal aimé d’un jeu des années 80. Son rôle est simple : il casse tout ! Pourtant il ne rêve que d’une chose, être aimé de tous… Vanellope Van Schweetz quant à elle, évolue dans un jeu de course, fabriqué uniquement de sucreries. Son gros défaut : être une erreur de programme, ce qui lui vaut d’être interdite de course et rejetée de tous… Ces deux personnages n’auraient jamais dû se croiser… et pourtant, Ralph va bousculer les règles et voyager à travers les différents mondes de la salle d’arcade pour atteindre son but : prouver à tous qu’il peut devenir un héros… Ensemble, arriveront-ils à atteindre leurs rêves ?


Les Mondes de Ralph
Réalisation : Rich Moore
Scénario : Jennifer Lee, Phil Johnston d'après une histoire de Rich Moore, Phil Johnston et Jim Reardon
Musique : Henry Pryce Jackman
Production : Walt Disney Animation Studios
Genre : animation, aventure, comédie
Titre en vo : Wreck-It Ralph
Pays d'origine : États-Unis
Langue d'origine : anglais
Date de sortie : 2 novembre 2012
Durée : 108 mn

Casting :
John C. Reilly : Ralph La Casse
Jack McBrayer : Fix-It Felix Jr.
Jane Lynch : le sergent Calhoun
Sarah Silverman : Vanellope von Schweetz
Alan Tudyk : King Candy
Mindy Kaling : Taffyta Muttonfudge
Ed O'Neill : monsieur Litwak
Horatio Sanz : Duncan
Joe Lo Truglio : Markowski
Dennis Haysbert : le général Hologram
Jamie Elman : Turtle
Gerald C. Rivers : M. Bison du jeu Street Fighter II
Stefanie Scott : Moppet
Kevin Deters : Clyde du jeu Pac-Man
Rich Moore : Sour Bill / Zangief du jeu Street Fighter II
Raymond S. Persi : zombie du jeu The House of the Dead
Roger Craig Smith : Sonic

Mon avis : Histoire de ne pas faire comme la majorité des gens de nos jours, je dois reconnaitre que je ne suis pas un immense fan des films d’animations qui, depuis le début du siècle, sont devenus chose commune sur grand écran. Il faut dire que dans le genre, je suis assez difficile et si je ne nie pas que, de temps en temps, j’éprouve un certain intérêt voir un petit coup de cœur pour l’un d’entre eux, en règle général, ceux-ci me laissent, au mieux, froid, au pire… bah, dubitatif – si je vous dis que je déteste les Mignons, vous me trouverez excessif ou normal ? Quoi qu’il en soit, dans le cas présent, c’est-à-dire, avec ces Mondes de Ralph, force est de constater que, pour une fois, je suis tomber sur un film d’animation qui ne m’aura pas laisser indifférent, loin de là, mais bon, quelque part, c’était un peu couru d’avance… Les Mondes de Ralph, comme chacun sait (enfin, comme la plupart le savent) est avant toute chose un bel hommage a l’univers des jeux vidéos, du coup, comme je suis un grand amateur, depuis bien longtemps (genre, depuis mon enfance pour mes tous premiers jeux) de ce média qui a pris tellement d’importance a la fin des années 90 au sein du grand public, comment vouliez vous que je n’accroche pas a ce film ? Oh bien sur, tout n’était pas jouer d’avance : après tout, entre un héros franchement peu charismatique et le coté américain tellement prévisible dans ce genre de productions, on aurait put obtenir une belle catastrophe – genre les films où pullulent blagues débiles et chansons – or, ici, ce n’est pas le cas et non seulement on échappe aux traditionnels travers du genre, mais en plus, on a droit a une histoire sympathique (mais qui, je l’admet, est prévisible), des protagonistes attachants et… univers des jeux vidéos oblige… une multitude de références a tellement de titres mythiques du genre qu’il faudrait plus d’un visionnage pour tous les voir. Bref, vous l’avez compris, pour son univers, ses références mais également pour une histoire agréable, j’ai plutôt apprécié Les Mondes de Ralph ; alors bien sur, ne nous leurrons pas, nous sommes a milles lieux du chef d’œuvre, loin de là, de plus, comme c’est un Disney, nous n’échapperons pas a une certaine morale sous jacente qui n’est certes pas agaçante comme dans d’autres œuvres mais qui n’en est pas moins présente… Mais bon, pour une fois que j’apprécie un film d’animation, je ne vais pas cracher dans la soupe… et puis, en tant que joueur, comment aurais-je put ne pas l’apprécier ?


Points Positifs :
Les Mondes de Ralph est bien évidement un film tous publics mais franchement, si vous n’êtes pas un joueur et, surtout, un vieux de la vieille, comment ferez vous pour ne pas reconnaitre toutes les (nombreuses) références qui parsèment cette œuvre ? D’ailleurs, cela devient rapidement un plaisir voir un petit jeu à être attentif au moindre détail.
- Une idée  de départ sympathique, un méchant qui en a marre d’être un méchant, l’univers des jeux vidéos, des personnages franchement réussis ; bref, tout un tas d’éléments sont en place pour faire de ces Mondes de Ralph une petite réussite pour joueurs et non-joueurs aussi…
- D’un point de vu de l’animation, il n’y a rien à redire, c’est du tout bon comme toujours du coté de Disney.

Points Négatifs :
- Bon, cela reste un film d’animation plutôt convenu dans l’ensemble : peu de surprises, des personnages assez stéréotypés (le méchant au grand cœur et qui ne l’est pas tant que cela, la petite fille différente et que tout le monde rejette, etc.), un coté moraliste présent et un happy-end, bien sur, que l’on devinait dès le départ. Mais bon, a la décharge de ce film, il faut reconnaitre que la quasi-totalité de ces œuvres sont coulées dans le même moule et que pour ce qui est de l’originalité, on repassera…

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...