mercredi 5 août 2015

AVENGERS & X-MEN AXIS 4


AVENGERS & X-MEN AXIS 4
Août 2015

Why They Sting – Avengers & X-Men Axis 8 – Février 2015
Rick Remender, Leinil Francis Yu, Gerry Alanguilan, Jason Paz, Edgar Delgado, Jesus Aburtov
Grinding Halt – Avengers & X-Men Axis 9 – Février 2015
Rick Remender, Jim Cheung, Leinil Francis Yu, Adam Kubert, Terry Dodson, Mark Morales, Dave Meikis, Guillermo Ortega, Mark Roslan, Rachel Dodson, Paul Mounts

Mon avis : Le mois dernier, je descendais en flèche le troisième volet de Axis, dernier event de chez Marvel actuellement publié en France ; il faut dire que, après des débuts pour le moins convenables (voir ici et ici), même s’ils ne révolutionnaient pas le genre, non seulement, je n’avais pas été franchement convaincu par cette histoire d’inversion, non seulement, il avait fallut se taper les dessins de Terry Dodson, individu dont je déteste cordialement le style mais en plus, pire que tout, il avait fallut se taper la révélation la plus débile de la dernière décennie, c’est-à-dire, le fait que, contrairement a toute logique, Magneto ne serait pas le père de la Sorcière Rouge et Vif Argent ! Bref, un numéro et trois épisodes a rapidement oublier et qui, sincèrement, le laissaient craindre le pire pour la conclusion de cet event dont je n’attendais plus grand-chose. Ainsi, en me procurant mes traditionnelles revues Marvel mensuelles, ce fut sans le moindre espoir que je me suis lancer dans ce quatrième volet de Axis, un peu dans l’idée qu’on laisse le meilleur pour la fin… et, oh surprise, en fait, ce n’était pas aussi nul que ce a quoi je m’attendais, bien au contraire… Déjà, bonne nouvelle, Terry Dodson ne sévit que dans les toutes dernières cases du neuvième épisode – la conclusion – et c’est tellement mauvais que c’est tout de même trop ! Ensuite, même si je n’ai jamais accrocher avec cette histoire d’inversion et que oui, la façon dont les héros inversent la tendance a la fin est un peu tirée par les cheveux, force est de constater que voir les traditionnels « méchants » de l’univers Marvel agir avec noblesse voir se sacrifier aura accoucher de scènes non seulement réussies mais carrément marquantes : ainsi, entre Loki capable de soulever le marteau de Thor, Dents de Sabre complètement guéri de ses instincts meurtriers, le sacrifice de Carnage ou un Fatalis et un Crane Rouge (ici blanc) qui savent que s’ils inversent les effets de l’inversion, ils redeviendront des ordures mais le font tout de même, nous avons là quelques belles scènes héroïques. Ajoutons un combat fratricide et attendu entre Sam Wilson et Steve Rogers, les deux Captain America, un Havok qui pète une nouvelle fois une durite et un Iron Man digne des plus grands vilains de chez Marvel et l’on comprend aisément que, a défaut d’être l’event de l’année, au moins, Axis aura réussi son final. Dommage tout de même qu’il ait fallut, d’un point de vu plus large, se coltiner tout un tas de dessinateurs différents et que, dans l’ensemble, scénaristiquement, on était en droit de s’attendre a mieux, mais bon, au vu de la catastrophe du mois dernier, je ne vais pas cracher dans la soupe avec cette conclusion…


Points Positifs :
- Les deux derniers épisodes de cet event rehaussent largement le niveau qui avait bien baissé le mois dernier : riches en scènes marquantes, le tout se lit avec un certain plaisir et ce, jusqu’à un final qui laisse en suspens quelques questions et le sort de certains protagonistes.
- Indéniablement, ce sont les vilains de l’univers Marvel qui s’en sortent le mieux dans cet event : que ce soit Loki, Dents de Sabre, Carnage, Mystique, Fatalis et même Crane Rouge (qui ici est blanc), nous avons droit a toute une flopée d’actes pour le moins héroïques.
- Les dessins de Jim Cheung et de Adam Kubert ; a un degré moindre, Leinil Francis Yu s’en sort plutôt bien dans cet event… et c’est un non fan de cet artiste qui le dit.
- La confrontation entre Steve Rogers et Sam Wilson.
- Celle entre Loki et Thor est plutôt pas mal aussi, surtout quand le premier se révèle être digne de porter Mjolnir ; dommage que ce dernier ne se souvienne de rien lorsqu’il reprend ses esprits.
- Iron Man, lui, n’aura pas retrouvé sa personnalité d’origine… à voir ce que cela va donner par la suite.

Points Négatifs :
- Dans l’ensemble, il y aura eu trop de combats dans cet event… et puis, héros qui se battent entre eux, au bout d’un moment, ça lasse…
- Au vu de la personnalité d’Apocalypse, son revirement est pour le moins peu crédible.
- Mouais, la nouvelle inversion finale avec la cavalerie – Fatalis, Magneto et compagnie – qui arrivent juste à temps ; tout cela fait un peu trop deux ex-machina…
- Terry Dodson sévit moins que le mois dernier, hélas, les quelques pages où le bougre sévit (celles de la conclusion de l’event) sont d’une indicible horreur !
- Le problème quand il y a des épisodes où sévissent trop de dessinateurs et d’encreurs, c’est que le résultat final est inconstant : du coup, certaines planches sont superbes, d’autres moyennes et quelques unes horribles.

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...