mardi 11 novembre 2014

24 JOURS


24 JOURS

Elle est entrée dans une boutique de téléphonie sur le boulevard Voltaire. Elle a fait mine de s’intéresser aux nouveaux portables, a obtenu le numéro du vendeur et s’en est allée. Elle l’a rappelé dès le lendemain, lui a dit qu’elle voulait le revoir. Ilan ne s’est pas méfié. Il avait vingt-trois ans, la vie devant lui… Comment pouvait-il se douter qu’en rejoignant cette jolie fille dans un café de la porte d’Orléans, il avait rendez-vous avec la mort ? Le vendredi 20 janvier 2006, Ilan Halimi, choisi par le gang des Barbares parce qu’il était juif, est enlevé et conduit dans un  appartement de Bagneux. Il y sera séquestré et torturé pendant trois semaines avant d’être jeté dans un bois par ses bourreaux. Retrouvé gisant nu le long d’une voie de chemin de fer à Sainte-Geneviève-des-Bois, il ne survivra pas à son calvaire. Dans ce film, Ruth Halimi revient sur ces 24 jours de cauchemar. 24 jours au cours desquels elle aura reçu, elle et son mari, Didier, plus de six cents appels, des demandes de rançon dont le montant ne cessera de changer, des insultes, des menaces, des photos de son fils supplicié…  24 jours d’angoisse de toute une famille, contrainte de garder le silence pour laisser travailler la police criminelle. Mais le 36 Quai des Orfèvres ne sait pas à quels individus il a affaire. Personne ne mesure la haine antisémite qui habite les ravisseurs, et ne s’imagine qu’Ilan allait perdre la vie...


24 jours
Réalisation : Alexandre Arcady
Scénario : Alexandre Arcady
Musique : Armand Amar
Production : Alexandre Films et New Light Films
Genre : Drame, Policier
Titre en vo : 24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi
Pays d’origine : France
Parution : 30 avril 2014
Langue d'origine : français
Durée : 110 min

Casting :
Zabou Breitman : Ruth Halimi
Pascal Elbé : Didier Halimi
Jacques Gamblin : Commandant Delcour
Sylvie Testud : Brigitte Farell
Syrus Shahidi : Ilan Halimi
Alka Balbir : Yaël Halimi
Éric Caravaca : Lieutenant Fernandez
Audrey Giacomini : Mony
Pauline Cheviller : Anne-Laure Halimi
Olivier Sitruk : Raphy
Kevin Elarbi : Karim
Tony Harrisson : Youssouf Fofana
Olivier Barthelemy : Jérôme Ribeiro
Matthieu Boujenah : Johan
Pierre Abbou : Lieutenant Dussault
Emilie Caen : Lieutenant Barsac
Marc Robert : Capitaine Garcin
Sophie Tapie : Lieutenant Vogel
Alexis Michalik : Lieutenant Joubert
Donia Eden : Emma
Philippe Hadjez : Lieutenant Menault
Marc-Olivier Fogiel : Marc-Olivier Fogiel

Mon avis : Sorti sur grand écran il y a de cela quelques mois, cette année, 24 Jours, qui revient sur l’affaire dite du Gang des Barbares et l’enlèvement puis le meurtre, suite à la torture, d’Ilan Halimi, fit couler beaucoup d’encre avec, d’un côté, la communauté juive qui a mis en avant le fait, incontestable au demeurant, que la victime fut choisis parce que juive – et comme chacun sait, les juifs sont bourrés de fric – et qui considérait cette affaire comme relevant de l’antisémitisme, et, de l’autre côté, les adeptes de la théorie du complot – genre Protocoles des Sages de Sion et autres délires du même genre – qui n’ont vu dans la mort d’Ilan Halimi qu’un enlèvement qui a mal tourné… Polémique dure et solide, avec noms d’oiseaux des deux côtés mais où l’on ne pourra pas nier que ce triste sire de Youssouf Fofana – pour rappel, libre comme l’air dans deux décennies – n’aura cessé de hurler sa haine des juifs en plein tribunal, au cours de son procès. Bref, au vu de l’affaire qui ému fortement l’opinion en cette année 2006, il y avait sans nul doute de quoi faire peut être pas un grand film mais au moins, j’en suis persuader, un film correct, or, après visionnage de la chose, il apparait clairement qu’il n’en est rien. Oh certes, 24 Jours n’est pas la bouse que certains ont décrit, après tout, celui-ci se regarde, je ne le nie pas… Cependant, il aurait été mille fois plus pertinent que le sieur Arcady s’intéresse à ce fameux Gang des Barbares, a cette vingtaine de pieds nickelés sans foi ni loi, brutaux, inhumains, plutôt que de s’attarder pendant presque deux heures sur la famille de la victime, dans une espèce de voyeurisme qui ne mène nulle part, en dehors du fait que le spectateur suit les souffrances indicible de celle-ci. Dommage, oui car il y avait vraiment matériel, au vu de cette affaire, a que ce 24 Jours soit d’un tout autre niveau, mais bon, là où un réalisateur génial se serait intéressé a Fofana et ses sbires, Arcady, lui, a préféré la solution de facilité…


Points Positifs :
- Un film sur une affaire qui a marqué l’actualité comme celle du Gang des Barbares, c’est un bon synopsis de départ ; après, tout dépend de ce qu’en fera le réalisateur…

Points Négatifs :
- Hélas, mille fois hélas, plutôt que de suivre le Gang des Barbares, on suit la famille de la victime, non pas que ceux-ci n’ont pas droit à notre considération au vu de leur souffrance, mais bon, comment dire, en faisant ce choix scénaristique, le réalisateur accouche d’un film larmoyant mais qui ne s’intéresse pas au fond du problème.
- Mine de rien, au final, on apprend pas grand-chose sur cette affaire en dehors du fait quIlan Halimi fut enlevé pour la simple raison qu’un juif, forcément, possède de l’argent…
- 24 Jours où le film qui m’a donné envie de regarder un reportage sur cette affaire tellement il m’a laissé sur ma faim.
- Encore une fois, le cinéma français nous a démontré magistralement comment il a du mal à sortir des films potables inspirés de faits réels.
- Par moments, la bande son était omniprésente sans aucune raison valable…

Ma note : 3,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...