lundi 18 août 2014

LA DÉLICATESSE


LA DÉLICATESSE

Nathalie a tout pour être heureuse. Elle est jeune, belle, et file le parfait amour. La mort accidentelle de son mari va couper son élan. Pendant des années, elle va s'investir dans son travail, se sentir en parenthèse de sa vie sensuelle. Mais subitement, sans qu'elle comprenne vraiment pourquoi, elle embrasse un de ses collègues. Markus, un homme très atypique. S'ensuit alors la valse sentimentale de ce couple hautement improbable qui va susciter interrogation et agressivité au sein de l'entreprise. Choisit-on vraiment par quel moyen on renaît à la vie ? Nathalie et Markus vont finir par fuir pour vivre leur histoire et leur émerveillement à l'abri de tout. Cette histoire de renaissance est aussi celle de l'étrangeté amoureuse.


La Délicatesse
Réalisation : Stéphane Foenkinos et David Foenkinos
Scénario : David Foenkinos d'après son roman La Délicatesse
Musique : Émilie Simon
Production : 2.4.7. Films, France 2 Cinéma, StudioCanal
Genre : Comédie sentimentale
Titre en vo : La Délicatesse
Pays d’origine : France
Parution : 21 décembre 2011
Langue d'origine : français
Durée : 108 min

Casting :
Audrey Tautou : Nathalie
François Damiens : Markus
Joséphine de Meaux : Sophie, la meilleure amie de Nathalie
Bruno Todeschini : Charles Delamain, le directeur général
Mélanie Bernier : Chloé
Pio Marmaï : François, le mari de Nathalie
Ariane Ascaride : la mère de Nathalie
Christophe Malavoy : le père de Nathalie
Monique Chaumette : Madeleine, la grand-mère de Nathalie
Audrey Fleurot : la secrétaire de Delamain
Marc Citti : Pierre, le compagnon de Sophie
Vittoria Scognamiglio : la mère de François
Alexandre Pavloff : Benoît, un membre de l'équipe de Nathalie
Olivier Cruveiller : le père de François

Mon avis : Les films français et moi, c’est une longue, très longue histoire fait d’incompréhensions, d’idées préconçues, de bonne surprises mais aussi de franches déceptions, mais dans l’ensemble, c’est toujours plus ou moins le même topo : je ne suis pas chaud pour les regarder, je me laisse tenter puis, finalement, je les trouve plus ou moins corrects, voir bon en certaines occasions. Et donc, une fois de plus, cela s’est confirmer pour cette Délicatesse, un film dont je ne peux pas nier le coté hautement sympathique et regardable, certes, mais qui en aucune façon, ne restera dans les annales, bien au contraire. Car bon, comment dire… La délicatesse, c’est un peu comme ces téléfilms germaniques qu’on nous diffuse dans l’après-midi, en semaine : ce n’est pas extraordinaire, ce se regarde parfois même avec un certain plaisir, ce n’est en aucune façon déplaisant mais bon, sans plus quoi, ce qui n’est pas grave puisque, de toutes façons, ce genre de productions ne prétend accoucher de chef d’œuvres. Et donc, ici, c’est pareil, ou presque puisque nous sommes en France et que donc, ce genre d’œuvres sortent sur le grand écran, mais en dehors de ce détail, ce n’est ni mieux ni pire qu’un vulgaire téléfilm d’un après-midi pluvieux en semaine. J’ai l’air méchant à l’encontre de La délicatesse ? Allons bon, voyez le synopsis : une femme qui devient veuve, ne vit que pour son travail et tombe amoureuse d’un homme loin d’etre un canon ; mouais, ça viendrait d’outre-Atlantique et on mépriserait la chose en affirmant bien fort que le scénario tient sur un timbre-poste. Mais bon, allez, soyons bons joueurs, comme je le dis, ce n’est pas exceptionnel mais pas mauvais non plus, alors, si vous avez du temps devant vous et rien à vous mettre sous la dent, pourquoi pas ? Finalement, comme un bon vieux téléfilm d’une après-midi maussade en semaine…


Points Positifs :
- Une intrigue vue et revue mille fois mais qui n’en reste pas moins sympathique et rend la chose regardable par le biais des acteurs et d’une histoire passe partout.
- Certaines scènes du film sont drôles, je ne le nie pas et puis, c’est vrai que ce pauvre Markus, rien que pour son look, est complètement décalé à côté de sa patronne.
- Si vous n’attendez rien de ce film, alors, vous ne serez pas déçus et vous pourrez même le trouver agréable.

Points Négatifs :
- Un manque total d’originalité : voilà une intrigue convenue, sans surprises et qu’on a déjà vue mille fois auparavant et qu’on verra mille fois après.
- L’étrange impression, tout au long du visionnage de ce film, que je me trouvais devant un téléfilm.
- C’est franchement gnangnan par moments…
- Ce n’est pas, mais alors pas du tout le meilleur film avec Audrey Tautou, bien au contraire.

Ma note : 6/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...