mardi 5 août 2014

INFINITY 6/6


INFINITY 6/6
Août 2014

Amber – Infinity 6 – Janvier 2014
Jonathan Hickman, Jim Cheung, Dustin Weaver, Mark Morales, Guillermo Ortego, Dave Meikis, John Livesay
The Heist, part 4 – Infinity Heist 4 – Février 2014
Frank Tieri, Al Barrionuevo, Pantazis, Mossa, Loughridge, Fabela

Mon avis : Six mois après son arrivée dans nos vertes contrées, l’event Infinity touche enfin à sa fin et si les débuts avaient été, de mon point de vu, pour le moins tonitruants, force est de constater que malgré une qualité indéniable de l’ensemble, j’avais trouvé que celui-ci baissait un peu en régime au fil des numéros, la faute, probablement, au fait que pour une parfaite compréhension de l’histoire, il faille se taper les épisodes annexes, choix éditorial qui ne m’enchante guère, et a raison. Cependant, si j’avais commencé à avoir certains doutes quant à la valeur de cet event, le final de celle-ci, tout bonnement grandiose, me rassura au plus haut point : Jonathan Hickman, en nous proposant un cataclysmique affrontement entre le titan Thanos et ses sbires opposés aux Avengers a fait fort et en tous cas, bien plus qu’un simple combat spectaculaire superbement mis en images par un Jim Cheung franchement bon et qui, malgré le talent indéniable de Jerome Opeña qui l’avait remplacer, nous prouve ici son immense talent. Oui, plus qu’un simple affrontement, ce final, qui voit s’opposer quasiment tous les protagonistes de l’event, est non seulement riche en rebondissements inattendus mais qui plus est, s’achève d’une façon auquel personne ne s’attendait alors que le titan semblait devoir l’emporter… Bien évidemment, certains pourront trouver l’ensemble assez convenu mais au final, et sur une quarantaine de pages, nous avons bel et bien un final à la hauteur d’un event qui, sans nul doute, est l’un des plus réussis de ces dernières années de chez Marvel. Reste, bien entendu, la publication française et le cas The Heist qui a tant polluer la revue depuis quelques numéros : vu que le dernier numéro d’Infinity est double, on passera facilement outre et on oubliera sa présence tant elle est dispensable…


Points Positifs :
- Un excellent final pour un event qui ne l’est pas moins : Infinity s’achève en beauté et si j’avais ressenti une certaine baisse de régime à partir du milieu de l’intrigue, force est de constater que cette fin retrouve le souffle épique des débuts.
- Le grand retour de Jim Cheung qui nous livre des planches franchement superbes.
- Le combat final contre Thanos et ses sbires, tout simplement apocalyptique.
- La façon, surprenante et inattendue, dont Thanos est battu.
- Mais quel est le plan de Flèche Noire ?

Points Négatifs :
- Toujours et encore la présence de The Heist, hélas… mais bon, il fallait bien que Panini bouche les trous…
- Une couverture en-deçà des précédentes ; en tous cas, moi je n’ai pas trop accroché.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...