lundi 25 août 2014

CHASSEURS DE DRAGONS


CHASSEURS DE DRAGONS

Zoé est une petite fille qui croit aux légendes, pas parce qu'elle est naïve mais parce les légendes, elle aime ça. Afin d'aider son oncle le Seigneur Arnold à se débarrasser d'un terrible dragon, Zoé se met en tête de trouver des héros. Et quand elle tombe sur Gwizdo et Lian-Chu – deux chasseurs de dragon à la petite semaine – et bien tant pis, Zoé décide d'y croire quand même !


Chasseurs de dragons
Réalisation : Guillaume Ivernel et Arthur Qwak
Scénario : Frédéric Engel-Lenoir et Arthur Qwak
Musique : Klaus Badelt
Société de production : Futurikon
Genre : Animation
Titre en vo : Chasseurs de dragons
Pays d’origine : France
Parution : 26 mars 2008
Langue d'origine : français
Durée : 82 mn

Voix françaises :
Vincent Lindon : Lian-Chu
Patrick Timsit : Gwizdo
Marie Drion : Zoé
Philippe Nahon : Le seigneur Arnold
Amanda Lear : Gildas
Jeremy Prevost : Hector

Mon avis : Tiré d’un dessin animé paru sur le petit écran au début des années 2000 qui lui-même était tiré d’une bande dessinée du même nom et œuvre de  Valérie Hadida et Arthur Qwak, ce Chasseurs de Dragons est l’exemple parfait que dans le genre animation, en temps normal, les productions françaises peuvent très bien s’en sortir et nous offrir des œuvres plus ou moins équivalentes à leurs homologues d’outre-Atlantique. Enfin, quand je dis équivalentes, disons qu’en prenant la majeure partie des films d’animations américains, disons que Chasseurs de Dragons n’a rien à leurs envier, n’étant ni meilleur ni pire que la moyenne… D’ailleurs, j’irais même plus loin : comme nul protagoniste ne pousse la chansonnette dans ce film, rien que pour ça, je considère ce Chasseurs de Dragons comme supérieur à bon nombre de ses équivalents US – et sincèrement, quand on déteste, et je pèse mes mots, ces chansons qui polluent les longs métrages d’animations, quand il n’y en a pas, ça fait un bien fou ! Cependant, d’un autre côté, Chasseurs de Dragons n’est pas non plus le truc de l’année et force est de constater que d’un point de vue esthétique, il n’y a rien à redire et que les décors sont mêmes par moments somptueux, si pour ce qui est de l’animation, là aussi, c’est plus que correct, pour le reste, tout cela reste assez moyen : un scénario sans grandes surprises avec son lot de anti-héros qui finiront par sauver le monde, une avalanche de bons sentiments et, surtout, pire que tout, ce triste sire de Patrick Timsit qui fait la voix de Gwizdo – eh oui, il fallait bien enfoncer le clou. Du coup, si l’ensemble reste plaisant à regarder, sans souffle épique, sans une once d’originalité, Chasseurs de Dragons manque un peu le coche pour rentrer dans la catégorie des incontournables ; reste, néanmoins, des décors de toutes beautés qui aideront à faire passer la pilule…


Points Positifs :
- Graphiquement, c’est une pure merveille par moments et le rendu des paysages, souvent grandioses, souvent magnifiques, est le grand point positif du film.
- Une animation correcte, un design des protagonistes pour le moins sympa et quelques dragons pour le moins spectaculaires : le gros rouge, bien entendu, et l’espèce de Draco-Liche à la fin.
- La bande originale, sobre, certes pas originale mais qui colle bien à l’ensemble.

Points Négatifs :
- Pas original pour un sou, un scénario vu et revu avec ses deux anti-héros aux grands cœurs et leur animal de compagnie insupportable.
- Il manque franchement un souffle épique qui aurait pu emballer l’ensemble, mais bon…
- La plupart des scènes dites drôles ne le sont pas vraiment et tombent souvent à plat.
- Patrick Timsit est aussi insupportable quand on entend sa voix que quand on le voit et là, à chaque fois que Gwizdo ouvrait la bouche, j’avais envie de baisser le son.

Ma note : 5,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...