samedi 16 août 2014

CARTHAGO ADVENTURES – BLUFF CREEK


CARTHAGO ADVENTURES – BLUFF CREEK

Durant l’hiver 1924 dans l’Oregon, deux cow-boys font une rencontre surprenante. De l’autre côté d’une rivière, se tient un hominidé poilu gigantesque ! Le plus vieux attrape son fusil, tire 3 fois et blesse à la tête ce qu’il pense être un Bigfoot. Néanmoins, la créature semble juste blessée et elle s’enfuit. La nuit suivante, leur chalet est attaqué par une tribu de bigfoots en rogne. Grimpé sur le toit, l’un d’eux défonce la cloison et passe un bras poilu et griffu à l’intérieur de la pièce. D’un coup de hache précis, le jeune cow-boy lui sectionne alors une main ! Cette amputation sera le signal de leur retraite. 60 ans plus tard, au sein de son château des Carpates, le milliardaire Feiersinger montre cette main embaumée, qu’il a collectionnée, à l’aventurier London Donovan. Au terme d’un exposé complet sur le mystère du Bigfoot, alias sasquatch, Feiersinger embauche Donovan pour qu’il l’accompagne en expédition dans les rocheuses américaines, pour débusquer la créature mythique. Une grosse semaine plus tard, les deux hommes sont en Californie, avec un matériel complet high-tech de vidéosurveillance. Ils se sont adjoint les services d’un zoologue et d’une guide indienne particulièrement sexy. Puis ils s’enfoncent dans les montagnes, en direction de la passe de Bluff Creek, à dos de cheval pour plus de discrétion…


Carthago Adventures – Bluff Creek
Editeur : Les Humanoïdes Associés
Scénario : Christophe Bec
Dessins : Jaouen
Couleurs : Jaouen
Genre : Aventure, Action, Fantastique, Etrange
Pays d’origine : France
Langue d’origine : français
Parution : 20 avril 2011
Nombre de pages : 56

Mon avis : Depuis bientôt deux ans, et la lecture du premier tome de cette excellente bande dessinée qu’est Prométhée et dont on attend patiemment la suite dans quelques mois, le sieur Christophe Bec occupe une place de marque sur ce blog puisque, entre cette série et ses autres œuvres comme Sanctuaire et Carthago, j’ai eu a de multiples reprises l’occasion de vous dire tout le bien que je pense de lui. Et justement, pour ce qui est de Carthago, série dans laquelle je me suis lancé en juin dernier et dont le quatrième tome sortira en octobre prochain et qui nous entraine du côté de la cryptozoologie, Christophe Bec, entre la parution de deux tomes de la série principale à décliner la chose en nous proposant des one-shot, pour le moment au nombre de deux, ce Carthago Adventures donc, et qui voit deux des protagonistes principaux de la saga principale, le fameux Centenaire des Carpates et l’aventurier London Donovan, sur les traces, à chaque fois, d’une créature mythique bien connu des amateurs de cryptozoologie. Idée non déplaisante, si et seulement si, bien entendu, la qualité est au rendez-vous : alors je n’irais pas par quatre chemins, si je devais comparer Carthago et ce premier opus de Carthago Adventures, le premier serrait un blockbuster hooliwwodien où on en prendrait plein la vue et le second, une série B de moindre qualité. Cependant, la chose semble assumée par Christophe Bec et puis, parfois, les séries B ne sont pas si mauvaises qu’on pourrait le penser, ce qui est accessoirement le cas de ce premier opus, Bluff Creek, et qui voit nos deux chasseurs de créatures mythiques partir sur les traces du singulier Bigfoot, le cousin américain du célèbre Yéti – ce qui nous renvoi au second tome de Carthago, L’Abysse Chalenger. Alors bien entendu, ici, pas de grandes surprises scénaristiques et même si on sent que le sieur Bec a potassé son sujet avec passion (connaissant le sujet, je confirme la chose) et que l’intrigue n’est pas désagréable, force est de constater que nous sommes loin de ce que l’on pouvait ressentir a la lecture de la série principale. Pourtant, malgré un niveau que l’on peut qualifier d’inférieur, cet one-shot n’en est pas moins sympathique, l’ensemble se lit bien, cela nous permet de retrouver quelques têtes connues et se révèle etre, finalement, un agréable passe-temps… après, cela ne vaut pas le quatrième opus de Carthago et sur ce point, vivement octobre prochain !


Points Positifs :
- Le plaisir de retrouver l’univers de la série Carthago et deux de ses protagonistes – le Centenaire des Carpates et London Donovan – quelques années auparavant en quête d’autres créatures mythiques.
- Je ne suis pas un grand amoureux du Bigfoot et des légendes indiennes, mais bon, l’histoire se lit bien et l’ensemble est plutôt correct.
- Oh, vous savez, vu que tout ce qui touche à la cryptozoologie me passionne, comment ne pouvais-je pas etre intéresser par ce  Bluff Creek !?
- On sent que Christophe Bec connait son sujet et l’ensemble est plutôt crédible, y compris pour certaines idées scénaristiques comme le cimetière.

Points Négatifs :
- Bon, on est tout de même loin du niveau de la série principale, ici, c’est davantage une série B qu’autre chose.
- Qui dit one-shot dit scénario compressé et impossibilité de développer l’intrigue et cela se sent un peu même si Christophe Bec s’en sort tout de même bien.
- Les personnages rencontrent tellement facilement les Bigfoots que l’on se demande comment ceux-ci font pour passer inaperçu du reste de la population ?

Ma note : 7/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...