vendredi 4 juillet 2014

CARTHAGO – L'ABYSSE CHALLENGER


CARTHAGO – L'ABYSSE CHALLENGER

En 1915, dans l’Atlantique nord, un sous-marin allemand tire deux torpilles en direction d’un cuirassé allié. Dans l’explosion foudroyante qui s’ensuit, un monstre marin est éjecté et… attaque le submersible ! De retour à quai, le commandant fera la description de ce qu’un ichtyologue décrira comme étant un Kronosaurus Queenslandus, une espèce de dinosaure carnivore sensée être éteinte depuis des millions d’années. En 1987, le milliardaire roumain Feiersinger, son petit frère Harry et son guide Donovan, louent les services d’une troupe de sherpas pour investir les cimes de l’Himalaya à la recherche du yéti. A plus de 6000 mètres d’altitude, ils découvrent un camp de base ravagé vraisemblablement par le « Migö ». Les sherpas s’enfuient, mais les trois européens suivent un écho radar jusque dans une profonde grotte, où ils font une découverte aussi stupéfiante que critique… De nos jours, 3 océanologues, dont la jeune professeur Kim Melville, plongent en bathyscaphe au fond du lagon de Fortuna. Ils recherchent les preuves de l’existence d’un Mégalodon, un requin préhistorique gigantesque. Hélas, c’est plutôt le mégalodon qui les trouve : un simple coup de dent broie le système de propulsion du submersible, et les voilà immobilisé sur le fond, voués à une mort certaine par asphyxie. Ils ne doivent leur survie qu’à l’intervention in extremis des formidables moyens techniques – et providentiels ! – de Feiersinger, aujourd’hui surnommé le « centenaire des Carpates ». Ce dernier fait à présent héliporter Kim Melville jusqu’à l’une de ses bases au beau milieu du pacifique, car ce collectionneur cryptozoologue a besoin des connaissances de Melville pour satisfaire sa dernière lubie… Et afin de s’assurer de l’entière coopération de celle-ci, il a même kidnappé Lou, sa fille…


Carthago – L'Abysse Challenger
Editeur : Les Humanoïdes Associés
Scénario : Christophe Bec
Dessins : Eric Henninot
Couleurs : Pierre Matterne
Genre : Aventure, Action, Fantastique, Etrange, Thriller
Pays d’origine : France
Langue d’origine : français
Parution : 11 février 2009
Nombre de pages : 55


Mon avis : Il y a de cela un peu plus d’une semaine et demi, je vous présentais sur ce même blog le premier tome de ce qu’il apparait etre comme étant l’une des bande dessinées les plus réussies de l’inimitable et fort prolifique Christophe Bec, je veux bien évidement parler de Carthago, une série qui démarrait sur les chapeaux de roues et qui, tout en nous entrainant dans les fonds marins et les créatures préhistoriques qui y vivraient encore, est dans la lignée des différentes productions de l’auteur, c’est-à-dire, dignes des plus beaux épisodes de X-Files, montées comme les meilleurs blockbusters américains, captivantes au possible, bourrées de détails techniques et au scénario tout bonnement diabolique. Et donc, comme je ne pouvais décidément pas attendre trop longtemps avant de découvrir la suite (surtout que nous nous trouvons là devant une série sortie il y a quelques années), je me suis empresser de me procurer les deux autres tomes de celle-ci, et, hier soir donc, ai dégusté avec le plus grand plaisir L'Abysse Challenger, ce second opus de la saga. Et, ma foi, que pourrais-je ajouter de plus au sujet de cette série si ce n’est me répéter vis-à-vis de ce que je vous avais déjà dit au lors de ma critique du premier tome ? Franchement, c’est toujours aussi prenant, découvrir, au fil des pages, l’intrigue concoctée par Christophe Bec est un véritable régal, s’extasier devant certaines planches de Eric Henninot est toujours un régal pour les yeux (et ce, même si certaines d’entre elles m’ont sembler un peu en retrait vis-à-vis du premier opus) et si l’on commence à comprendre que le scénario pourrait fort bien tourner du côté de l’Atlantide ou d’une civilisation engloutie équivalente, si l’on se doute bien que la part de fantastique est bien plus importante qu’une simple survivance de créatures préhistoriques, Bec sait suffisamment entretenir la tension et ne nous révèle pour le moment pas grand-chose. Bref, un nouveau coup de maitre de la part d’un scénariste (dessinateur à ses heures) qui, indéniablement, avec Carthago, nous offre un quasi sans faute pour le moment !


Points Positifs :
- Que dire de plus si ce n’est me répéter sur ce que j’avais déjà dit lors de ma critique du premier tome ? C’est toujours aussi prenant, le synopsis de départ est tout simplement excellent, c’est scénarisé et mis en scène comme un grand film, les dessins sont souvent tout simplement magnifiques et sont un véritable régal pour les yeux ; bref, c’est quasi parfait !
- J’aime bien ces nombreux allers retours entre différentes époques : c’est assez bien fait et colle parfaitement au déroulement de l’intrigue, ce qui n’est pas toujours évidant d’ailleurs.
- Vieux amateur d’énigmes en tous genres, de civilisations disparues et de cryptozoologie, comment je ne peux pas etre attirer par ce Carthago !?
- Contrairement au premier tome qui nous offrait une couverture franchement ratée, ici, comment ne pas reconnaitre que cette dernière est bien plus réussie.

Points Négatifs :
- Si Eric Henninot nous livre par moments des planches tout simplement sublimes, ce n’est pas le cas tout au long de l’album et certaines cases sentent un peu… hum, pas vraiment le raté mais en tous cas elles sont inférieures ; dommage.
- Peu de nouvelles créatures préhistoriques dans ce second tome : bon, il y a toujours les traditionnels Mégalodons, mais pour ce qui est du Kronosaurus, on le voit a peine et puis… bah, c’est tout !
- Passé l’effet de surprise du premier tome, on est désormais en terrain connu mais bon, c’est toujours aussi bon, rassurez vous-même si l’on a hâte de découvrir le final.

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...