mardi 21 août 2012

LES DRUIDES : LA RONDE DES GEANTS



LES DRUIDES : LA RONDE DES GEANTS

Gwenc'hlan... Mon maître, celui vers qui se tournent toutes mes pensées maintenant, à l'heure où il me tarde de le rejoindre dans l'autre monde, là-bas, par-delà les brumes... Nous, druides, pensions à raison que l'écriture ne devait pas figer nos sciences, que nous devions les enseigner par la parole et non par l'encre. Mais vint le crépuscule des druides, et maintenant que nombre d'entre nous se sont convertis à la religion du dieu unique et que les autres ont disparu, il nous faut enseigner par écrit ce qui sera perdu faute de bouche pour initier... il apparaît donc fort louable que ceux qui restent, et dont je fais partie, transcrivent notre mémoire sur ce papier, si éphémère, mais qui demeure en ce jour notre seule possibilité de perdurer au travers des époques à venir... Mes souvenirs étreignent mon cœur, se changent en larmes et mes larmes se mêlent à l'encre... Gwenc'hlan... Mon maître... La lance de Lug dérobée, le charme qui protégeait Is paraît rompu. Plus rien ne semble en mesure d’empêcher cette cité d'être engloutie par la déferlante qui approche. Taran et son maître en réchappent, mais tous n’auront pas cette chance. Après s’être occupés des corps échoués, ils reprennent la route pour tenter de résoudre l’énigme initiale qui pourrait fortement conditionner l’avenir de leur ordre, celui des druides. D’autant que, dans les terres se jouent de sombres manigances qui n’ont d’autre objectif que d’éradiquer les gardiens de ces croyances dissidentes. Derrière ces complots se cachent les hommes de l’Église au Dieu unique.


Petit à petit, entre des achats de nouveautés et autres vieilles relectures, je poursuis bon gré mal gré mon acquisition de la série celtique de chez SoleilLes Druides, œuvre du scénariste Jean-Luc Istin (ici aidé par le sieur Thierry Jigourel) et de Jacques Lamontagne aux dessins ; ça tombe bien car mine de rien, entre un sixième tome paru il y a quelques mois à peine et un septième à venir (théoriquement, en octobre prochain si tout va bien), il serait grand temps que je me mette à jour, ne serais-ce que pour, justement, quand sortira ce fameux septième volume des Druides, je puisse avoir lu les six autres tomes auparavant. Quoi qu’il en soit, et après trois premiers volumes qui m’avaient bien plu, il est temps de nous intéresser à ce fameux quatrième tome des Druides (commandé pendant mon séjour à Lacanau et que j’ai pu lire dès mon retour, ah, que j’aime la technologie moderne) que l’on pourrait qualifier sans problème de Nom de la Rose chez les celtes.

La ronde des géants, titre de ce quatrième tome de la saga, se profile comme un tome charnière entre la fin d’un cycle et la relance de l’intrigue principale lancée avec Le mystère des Oghams. En effet, dans la première partie de cet album, nous suivons la fin du séjour de nos protagonistes dans la légendaire citée d’Ys, qui, comme les amateurs de légendes celtiques et bretonnes le savent bien, a fini engloutie sous les eaux. Bien évidemment, le lecteur éclairé n’en sera pas surpris puisque, après tout, cette catastrophe était annoncée, cependant, pris dans un sens plus large, c'est-à-dire, dans l’intrigue générale de la série en elle-même, l’on peut se poser quelques questions quand a son véritable intérêt ? En effet, et nous en sommes au quatrième tome, ne perdons pas de vu qu’a la base, si Sean Connery… euh, pardon, Gwenc'hlan, et son apprenti Taran (non, pas celui avec le chaudron magique) se sont mis en vadrouille sur ces routes bretonnes de l’après Empire Romain (ce fameux haut-Moyen-âge dont certains prétendent qu’il n’a jamais exister), c’est pour résoudre une enquête sur des crimes de moines apparemment assassinés par des druides, et surement pas pour jouer les touristes dans les hauts lieux de la culture celtique ; or, après leurs séjours en pension complète du côté d’Ys (où il y aurait à réclamer vu qu’ils ont failli y laisser leur peau !), ce quatrième tome m’aura laisser la curieuse impression que nos deux héros suivent plus un voyage organiser qu’une enquête policière – celle-ci passant parfois au second plan. Et donc, après Ys, La ronde des géants fait très fort puisque nous y retrouvons n’y plus ni moins un Camelot, un Roi Arthur, un Merlin (avec des noms sensiblement différents, ceux qui nous sont familier étant la version latinisée et « moderne » de versions bien plus anciennes) mais aussi, cela va de soi : Stonehenge, ni plus ni moins ! Mais alors, et l’enquête sur les meurtres de moines au fait ? Oh, elle se poursuit, tranquillement certes, mais elle est toujours présente, de loin… c’est que, comment dire, il y a tellement de hauts lieux de la civilisation celtique à montrer qu’on ne peut pas s’occuper de tout, vous le comprenez bien !


Du coup, j’aurais ressenti au final une impression assez mitigée de ce quatrième tome des Druides. Certes, l’ambiance est toujours là, portée par un graphisme à l’avenant, mais le cheminement de l’histoire souffre d’une tendance à se perdre trop souvent sur des sentiers secondaires, et l’on ne m’enlèvera pas de l’esprit que le côté « voyage organisé » aura pris le pas sur l’enquête en elle-même, pourtant, celle-ci était toute de même la raison de toute cette saga.  Bien évidement, en disant cela, je peux paraître plutôt dur vis-à-vis d’une saga qui, jusque-là, me plaisait bien, peut-être même que j’exagère un peu : après tout, même si on en parle moins, l’enquête sur les meurtriers des moines (et le complot qui en découle car à ne pas en douter, il y en a un) n’est pas si oubliée que cela ; disons juste que je n’ai pas vraiment compris s’il était franchement nécessaire que les auteurs se sentent obliger de jouer les tour-opérateurs des légendes celtiques. Non seulement, cela n’est pas forcément utile, mais en plus, une fois arrivé à la dernière page, j’ai presque eu l’impression que l’intrigue n’avait pas avancée d’un pouce et il est assez paradoxal que le final de cette Ronde des géants donne la sensation de ne pas être très éloigné de celui, sur lequel se clôturait La lance de Lug.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...