samedi 9 juin 2012

Les Cahiers de Science & Vie n°72 : Le Déluge



Depuis quelques semaines, c’est fou le nombre de revues, nouvelles ou anciennes, que j’ai pu lire, et parmi celles-ci, nul doute que c’est Les Cahiers de Science & Vie qui reviennent régulièrement sur le devant de la scène ; ainsi, que ce soit le dernier en date, consacré à l’astronomie, ou un ancien, que je me suis procurer il y a peu de temps, qui a pour sujet l’origine des langues, voir même, deux numéros à venir, parmi les anciens, que j’ai commandé, et dont le premier traitera du mythe arthurien tandis que le second sera consacré aux Mégalithes, sans oublier le prochain numéro qui sortira en kiosque dans les prochains jours, force est de constater que cette profusion des Cahiers de Science & Vie ne démontrent qu’une seule chose : que cette revue est tout simplement ma préférée. Et aujourd’hui, c’est de l’un de mes anciens numéros de ce magazine que je vais vous parler, probablement le plus ancien que je possède et qui date de 2002, celui consacré au déluge :

Les Cahiers de Science & Vie n°72 : Le Déluge : la science face au mythe biblique
Décembre 2002

Le Déluge : la science face au mythe biblique
- Déluge : le récit biblique : On connaît tous l'histoire dans ses grandes lignes. En voici l'extrait biblique.
- Carte : Le monde de la Bible : Du Golfe Persique à la Méditerranée, une terre marquée par le Déluge.
- Aux sources du Déluge : La Bible : où fut-elle écrite, quand et par qui ? Ce que nous disent l'histoire, la linguistique et l'archéologie.
- Ur : La ville où est né Abraham
- Mille ans avant la Bible : Babylone : Le Déluge, longtemps vu comme l'apanage de la Bible, s'est découvert, depuis le XIXe siècle, des prédécesseurs mésopotamiens.
- Babylone, la cité des rois de Babel
- Le Déluge biblique à la lettre : Loin des preuves archéologiques ou géologiques, que peut-on tirer du texte lui-même ? Que dit-il ?
- Des mythes diluviens comme s'il en pleuvait : Chine, Babylone, Amériques... Même si les contextes varient, des centaines de mythes font intervenir un déluge.
1 - Le déluge en question      
- L'arche revisitée par un père jésuite : Comprendre, expliquer, décrire l'arche... Le père Athanase Kircher s'est attaché à démontrer rationnellement le récit de la Genèse.
- Cahier Photos : L'arche de Noé : L'arche : un thème majeur durant des siècles et exploité de nombreuses façons, réalistes ou plus symboliques.
- Entre Déluge et catastrophe : Réalité historique et réalité mythique : deux passés qui vont entrer en conflit à partir du XVIIIe siècle...
2 - Les traces de la catastrophe
- Déluge : L'Eglise ne se mouille pas : Texte biblique emblématique, comment le Déluge est-il interprété par l'Eglise ?
- A la recherche de l'arche perdue : Un Graal, enfoui dans une montagne gelée depuis Mathusalem (ou presque) : voilà de quoi tenter des aventuriers en quête de l'épave...
- Golfe Persique : des hommes au milieu des eaux : Le Golfe Persique a un jour été à sec. Quelles furent les conséquences pour ses populations lorsqu'il a commencé à se remplir ?
- Mer Noire : un déluge d'indices : Il y a plus de 7 000 ans, la mer Noire est submergée par les eaux de la Méditerranée. Une autre origine possible au mythe du Déluge ?
- Une histoire entre géologie et archéologie : L'inondation de la mer Noire a suffisamment intéressé des scientifiques de tout bord pour qu'une expédition cherche à en savoir plus.
- Entre dégel et débâcle : Les changements climatiques majeurs sont légion dans le passé, comme en témoignent les bulles d'air et les sédiments pris dans les carottes de glace.
- Chronique d'un déluge annoncé ? Montée des eaux, bouleversements climatiques, disparition des espèces... Les réminiscences modernes d'un récit qui n'a pas sombré dans l'oubli.

Ce soixante douzième numéro des Cahiers de Science & Vie est probablement l’une des revues que j’ai le plus lu et relu parmi toutes celles qui composent ma collection ; en effet, datant déjà de dix ans – autant de temps, c’est là où l’on voit que le temps passe vite – et porteur d’un sujet qui me passionne depuis longtemps, il était presque naturel qu’il apparaisse en haut de l’affiche de mes magazines préférés. D’ailleurs, son sujet, le fameux déluge dont tout le monde a forcément entendu parler, est un sujet fédérateur et qui passionne les foules depuis des siècles : que ce soit celui conté dans la Bible, celui dont nous parlent des tablettes mésopotamiennes, et dont celui de Noé est visiblement inspiré, sans oublier toutes les légendes, de par le monde, qui chacune, en font écho, nous nous trouvons là devant un mythe universel sujet a bien des hypothèses. Et d’ailleurs, parmi celles-ci, l’une de mes préférés – et dont une partie de ce numéro des Cahiers en parle – est le fameux déluge de la Mer noire dont je vous ai déjà parlé sur ce blog comme on peut le voir dans le billet suivant : Le déluge et la mer Noire. Mais, pour la petite histoire, ce n’était pas la première fois que j’abordais, à la fois le sujet, et même ce magazine, puisque, en 2010 déjà, dans Un déluge en Mer Noire ? je vous proposais un extrait de ce fameux soixante douzième numéro des Cahiers de Science & Vie. Comme quoi, à mes yeux, celui-ci est une référence.

Car, et malgré une décennie écoulée et les découvertes faites depuis, celui-ci n’a rien perdu de sa pertinence et mérite sincèrement (je sais que j’ai souvent l’habitude de dire cela mais ici, c’est plus que justifié), pour peu que l’on s’intéresse au sujet ou tout simplement que l’on voudrait en savoir davantage, d’être lu. Dossier on ne peut plus sérieux, articles bien écrits et simples d’accès comme c’est toujours le cas avec les Cahiers, ce numéro est, du coup, un véritable régal et une mine d’informations qui donne forcément envie d’en apprendre plus sur le sujet ; car bien entendu, le déluge, ou plutôt devrais-je dire, les déluges, est un sujet tellement vaste et complexe, les hypothèses et les explications sont tellement nombreuses qu’une simple revue est insuffisante pour tout traiter. Mais dans ses limites, n’en doutez pas, ce numéro des Cahiers de Science & Vie s’en sort très bien et franchement, si vous parvenez à vous le procurer (pour les amateurs, sur Priceminister, c’est possible et pas trop cher), n’hésitez pas une seule seconde, vous ne le regretterez pas.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...