mardi 1 mai 2012

Sciences et Avenir HS n°170 : L’Animal et nous



Après une petite digression du coté de Picsou Magazine qui fêtait, il y a quelques semaines, ses quarante ans d’existence, il est temps de revenir aux magazines habituels, enfin, ceux dont je vous parle plus ou moins habituellement sur ce blog. Ainsi, et en attendant le retour de revues plus consacrées, voici aujourd’hui le dernier hors-série en date de l’excellent Sciences et Avenir et consacré, ce mois-ci (enfin, il date d’avril) aux animaux, et plus particulièrement, a notre rapport avec eux.

Sciences et Avenir HS n°170 : L’Animal et nous
Avril/Mai 2012

- Edito : Entre nous…
- Rencontre – Elisabeth de Fontenay : « Nous avons brisés le pacte conclu entre nos ancêtres et les animaux »
- Portfolio : Cette étrange complicité qui nous unit.
- Imagerie : On observe bien les chevaux.
- Domestication : Serviteur depuis des millénaires.
- Avatars : Du sauvage dans les consoles.
- Interview : Dominique Guillo
- Ethologie : Une simple question de regard.
- Intelligence : Doués comme des bêtes.
- Psychologie : L’atelier des babouins volontaires.
- Evolution : Chez les primates, on cache bien ses divergences.
- Embryologie : Comme un air de famille.
- Interview : Jacques Perrin.
- Conservation : La fabrique des espèces rares.
- Réintroduction : L’audacieux pari du retour aux origines.
- Observation : Les sentinelles de la nature ordinaire.
- Réserves : Et l’homme réapprit à partager son territoire.
- Interview : Jean-Marc Moriceau et Michel Pastoureau.
- Recherche : Souris sur ordonnance.
- Expérimentation : Peut-on se passer des tests sur les animaux ?
- Végétarisme : Le dilemme de l’omnivore.
- Interview : Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Etienne Bimbenet.
- DVD, livres.

Probablement que si je n’étais pas parti en vacances à Bergerac, je n’aurais pas acheté ce hors-série de Sciences et Avenir ; le sujet, a première vue, ne m’intéressait pas plus que ça – il faut dire que je suis davantage attiré par l’histoire que par la science du vivant. D’ailleurs, et je ne m’en cache nullement, si j’ai finalement franchis le pas et me suis procurer ce hors-série consacré à nos rapports avec les animaux, ce fut surtout afin d’occuper une partie de mes journées de congés – entre l’ambiance générale, plutôt spéciale, et la pluie, je n’avais que ça à faire – pourtant, après coup, je dois reconnaitre que j’avais un peu mésestimé cette revue. En effet, et même si cet Animaux et nous ne restera pas dans mes annales personnelles, force est de constater que certains articles ont su, à la fois, éveiller ma curiosité, et même, pour certains, m’intéresser. Certes, j’aurais rapidement parcouru les pages consacrées aux cliniques animales et celles sur les expériences, diverses, réalisées sur nos « cousins » a quatre (ou plus) pattes (nageoires, ailes etc.), non pas que celles-ci étaient mal écrites ou inintéressantes mais plus parce que ce n’est pas trop ma tasse de thé ; par contre, les quelques interviews proposées sont toutes pertinentes de par leurs propos et méritent le détour, et, de même, quelques articles comme ceux qui traitent de la domestication a proprement parlé, de la volonté humaine de réintroduire des espèces menacées dans leur ancien milieu naturel (avec, à la clef, surtout des échecs au demeurant) et surtout, des rapports parfois ambigus entre l’homme et l’animal – mais l’homme n’étant qu’un animal, ce « et » se justifie-t-il ? – font qu’au final, j’ai bien plus apprécié ce hors-série que je ne l’escomptais lors de son achat. Certes, cela ne suffira pas pour que ce Sciences et Avenir soit la revue de l’année, loin de là, mais bon, il m’aura fait passer le temps, et c’est déjà ça. 

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...