lundi 14 mai 2012

LES VACANCES DE DUCOBU



LES VACANCES DE DUCOBU

La cloche sonne et c’est la libération pour l’élève Ducobu : enfin les vacances, loin de Latouche et de ses dictées diaboliques !!! BD, Club Mickey, glaces à gogo... Ducobu a à peine le temps de se réjouir que son père lui annonce un tout autre programme : ils partent avec la famille Gratin. Avec Léonie et sa mère, c’est plutôt réveil aux aurores, musées et révisions. Et pour couronner le tout... Ducobu tombe sur Latouche et Mademoiselle Rateau venus eux aussi en vacances au camping. Le Cauchemar !!! Heureusement le hasard met sur son chemin une carte mystérieuse. Grâce à son ingéniosité, Ducobu en décode l’énigme et se lance à la recherche d’un trésor de pirates perdu. Le roi de la triche devient le roi de l’aventure et les vraies vacances peuvent commencer !


Lors de ma toute dernière critique, je semblais avoir atteint le fond du trou avec cette parodie pas toujours drôle de James Bond intitulé Johnny English, or, comme je le laissais sous-entendre, j’ai réussi à faire bien pire puisque, après l’humour potache venu d’outre-manche, j’ai creusé encore plus profondément avec ma pelle et je suis tombé sur l’humour familial a la française avec un film dont le titre, a lui seul, est déjà tout un programme : Les vacances de Ducobu ! Et oui, après le succès (euh, cela est relatif) de l’adaptation d’une bande dessinée pour enfants, voici que les producteurs de la chose ont décidé, bien malins qu’ils étaient, de surfer très rapidement sur l’effet de mode et de nous sortir rapidement une suite aux aventures d’un gamin pour le moins grassouillet, nul en classe et qui doit se prendre pour Maya l’abeille puisqu’il ne s’habille qu’en jaune et noir. Ne connaissant franchement pas la BD d’où est tiré ce film et ayant eu la chance de ne pas voir le premier, mardi dernier, je me suis laissé entrainer, bien malgré moi, au cinéma, afin d’accompagner les enfants qui eux, étaient plus que ravis – et oui, ceux qui sont parents me comprennent, on ne peut pas toujours regarder ce que l’on veut et pire, on voit souvent ce que l’on ne veut pas voir ! Et comme, de toutes façons, ce film leur était destiné, c’est donc à eux que je laisse la parole :


Alexandre, 9 ans :
Le film, je l’ai adoré parce que Ducobu il fait un peu plein de bêtises surtout là quand il dit en pleine classe « les canailles » pour les habitants de Cannes et je trouve que Latouche il est trop rigolo, un peu hurlant quoi. C’est tout.

Anna, 9 ans :
Moi j’ai bien aimé le film. Ducobu il était marrant avec sa tenue en noir et jaune et Latouche il était bien aussi. Léonie était un peu bizarre avec Ducobu qui faisait n’importe quoi quand ils étaient en train de camper sur la montagne pour chercher le trésor. A chaque fois que Latouche il mimait quelque chose, Ducobu il disait : « c’est le Pource ». La maitresse de musique était bizarre car quand elle enlevait ses lunettes, elle louchait et aussi elle avait un pied plus grand que l’autre. L’animateur il disait toujours « la banane », je ne comprenais pas vraiment ce qu’il voulait dire. Quant à la fin ils ont trouvé la statue en or, euh, la statue ressemblait un peu à la tête de Mr Latouche. Le Pource, on voyait bien qu’il était faux car ce n’était pas vraiment comme une vrai tête de cochon donc on voyait que c’était un masque. Voilà.

Rafaël, 5 ans 11 mois :
Moi j’ai aimé le Pource. J’ai aimé aussi Ducobu quand il dit « un Pource qui fait des graffitis ». C’est bon.


Comme vous pouvez le constater, il est évidant qu’ils ont plus qu’apprécier ces fameuses Vacances de Ducobu, ce qui, après tout, est le principal puisque nous sommes allés voir ce film pour eux. Bien évidemment, il y aurait beaucoup à dire sur ce film et surtout sur ses nombreux défauts : scénario quasiment inexistant, personnages stéréotypés au possible, situations convenues, et une ambiance gentillette légèrement énervante. Mais bon, même si je pourrais assez facilement descendre ce film – dans le genre familial, il y a bien mieux – je ne le ferais pas ; parce que mes enfants l’on apprécier ? Oui, il y a de cela et finalement, c’est une raison comme une autre, non ?

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...