lundi 5 mars 2012

Ça m’intéresse Histoire n°11 : 1914-1918



Il y a de cela un peu plus d’une semaine, alors que je me trouvais à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulles en attente de mon avion qui allait m’amener à Lisbonne, je cherchais un magazine qui m’aiderait à occuper les deux heures que dureraient le voyage – et, accessoirement, quelques temps libres une fois arrivé – lorsque je suis tombé sur une revue que je ne connaissais pas, ou, plus exactement, qui n’avais jamais dut me marquer plus que cela dans les divers Relay H que je fréquente : Ça m’intéresse Histoire, qui, mine de rien, en était déjà à son onzième numéro. Un numéro dont la une éveilla ma curiosité puisqu’elle avait pour sujet la première guerre mondiale, ce qui, je ne le nie, était un bon point, le second étant le prix, abordable, mais aussi, ne le nions pas, mon manque d’intérêt pour la concurrence.

Ça m’intéresse Histoire n°11 : 1914-1918 De l’espoir à la tragédie
Mars, avril 2012

Ils l’ont vécu, ils racontent : 1914-1918 De l’espoir à la tragédie
- 1914 : L’élan
- 1915/1916 : La boucherie
- 1917 : La révolte
- 1918 : L’épilogue
- Le poilu : Soldat de l’enfer
- Le saviez-vous ? Trench-coat et midinettes

Egalement au sommaire :
- Edito : Pourquoi 14-18 ?
- L’Histoire éclaire l’actu : Combien de temps pour faire le tour du monde ?
- L’expression « Taxe Tobin »
- Pleurez, c’est un ordre !
- Titanic/Concordia : c’est quoi la différence ?
- Nantes en Bretagne ?
- La femme qui était un homme.
- Nom d’un truand !
- Les gros seins n’ont pas toujours été à la mode.
- Produire français, un nouveau concept ?
- On a retrouvé l’ancêtre du Base-Ball.
- Pense-bête : en 2012, pensez à fêter…
- Spécial présidentielle : La malédiction de l’Élysée
- La question conso : Qui a bu le premier café ?
- L’Histoire fait son cinéma : Les dessous de La Dame de Fer.
- Banquet & Ménestrels : A la cour de Gaston Fébus, le lion des Pyrénées
- Il y a quarante ans… : La bataille du Larzac
- 15 mars 44 avJC, le jour où… : Jules César a été assassiné
- Le sujet qui fâche : Pouvons-nous cohabiter avec le loup ?
- Comment on tue les loups ?
- Invention, coutumes et expressions : Ça vient d’où ?
- Safari préhistorique : Des lions en Ardèche
- La science raconte l’histoire : 100 ans de casse-tête, le mystère Anticythère
- Quand Paris swinguait : Saint-Germain-des-Prés 1950, au centre du monde
- Indignés mode d’emploi : 7 techniques de contestation au fil de l’Histoire
- Les dossiers de Ça m’intéresse Histoire : Les guerres de l’or noir, 2em partie
- Récit : La fin tragique d’Hypatie d’Alexandrie
- Ça vaut quelque chose ? Des trésors dans vos greniers
- Le quiz : Savez-vous ce qui se passait il y a… trente ans ?
- L’œuf ou la poule ? Questions que vous vous posez
- Le grand zapping de l’Histoire : Le chat boute-feu
- Spartacus aux jeux olympiques
- Freud fasciné par l’hypnose
- L’incroyable aventure du butin de Napoléon
- Le décalage : C’était mieux avant l’argent

J’ai l’habitude de le souligner souvent lors de mes billets consacrés à la presse : j’ai une nette préférence pour les revues qui ne traitent que d’un seul sujet (que ce soit des hors-séries ou autres) que pour les généralistes que l’on retrouve tous les mois et qui ont tendance, bien trop souvent à mon gout, a trop se disperser sans que les sujets ne soient traiter en profondeur. Ainsi, il a pu m’arriver à quelques reprises, sur ce blog, de reconnaitre ma profonde déception à l’égard de certains magazines, a la une pourtant alléchante mais au contenu, franchement, loin de valoir le coup. Si l’on ajoute à cela le fait que c’était la première fois que j’achetais ce magazine – nouvelle déclinaison du fort connu Ça m’intéresse – et que je me trouvais donc, du coup, en territoire inconnu, l’on pourrait donc comprendre que cet achat avait été un peu effectuer par dépit et que, quelque part, je n’en attendais pas monts et merveilles.

Pourtant, je fus agréablement surpris par le contenu de ce numéro de Ça m’intéresse Histoire : en effet, pour un magazine qui aborde tout un tas de sujets (et ici, ceux-ci sont légions comme vous pouvez le constater en lisant le long sommaire – pourtant réduit – de celui-ci), qui plus est, assez variés et ayant peu de choses en commun entre eux, force est de constater que celui-ci ne s’en sort pas trop mal vis-à-vis d’une concurrence bien plus connue, au lectorat établit depuis longtemps et d’une renommée certaine – inutile de cités les noms, les amateurs savent de qui je parle. Car si les habituels défauts du genre sont présents – certains dossiers sont hélas trop courts, vite survolés et on aimerait bigrement en savoir davantage sur certains thèmes abordés – il me semble juste de dire, en tant que point hautement positif de ce magazine, que ceux-ci n’en sont pas moins captivants au possible pour bon nombre d’entre eux. Ainsi, entre le dossier, ma fois, intéressant, sur les rapports conflictuels entre les hommes et les loups, qui rétabli pas mal de vérités de nos jours un peu trop occultées par les défenseurs des animaux (et pourtant, j’adore les loups), celui qui m’a fait découvrir une figure marquante de la philosophie, la splendide Hypatie d’Alexandrie, qui tomba, malheureusement, sous les coups de ces hystériques de fous de Dieu, version chrétienne, ou alors, celui finalement amusant sur la « malédiction » de l’Elysée ainsi que la découverte d’un personnage haut en couleurs, Gaston Fébus, force est de constater que ce onzième numéro de Ça m’intéresse Histoire aura parfaitement rempli son rôle, c’est-à-dire, me divertir, mais aussi et surtout, parfaire mes connaissances dans la matière. Si l’on ajoute à cela tout un tas de courts articles bien souvent passionnants – comme quoi, parfois, quelques lignes suffisent – et l’on obtient au final, peut-être pas une revue exceptionnelle (tout n’est pas parfait, certaines choses ne m’ont pas intéressés et le dossier principal, celui de la guerre, était presque le moins intéressant) mais en tout cas, de fort bonne qualité et qui mérite que l’on s’y attarde. Alors, sincèrement, si vous ne connaissez pas encore Ça m’intéresse Histoire et que vous êtes un passionné d’Histoire, n’hésitez pas à vous laisser tenter une fois par ce magazine ; après tout, peut-être qu’il vous plaira autant qu’a moi ?!

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...