samedi 24 décembre 2011

PAPER TOSS




En ce vingt-quatre décembre au matin, à quelques heures donc du réveillon de Noël et alors que les enfants n’en peuvent plus d’attendre le moment fatidique où ils recevront enfin leurs cadeaux, j’ai souhaité débuter la journée d’une façon peu singulière puisque mes deux premiers billets vont traiter de deux jeux que l’on trouve sur les téléphones portables. Comme je l’avais dit sur ce même blog il y a une semaine (voir ici), je me suis procuré depuis peu un tout nouveau téléphone (un Samsung Galaxy X II) et comme cette semaine, au travail, on ne peut pas dire que l’on ait été bousculer par le boulot (je ne sais pas si ça vous est déjà arriver mais je pense qu’il n’y a rien de pire que de devoir se lever aux aurores pour faire acte de présence), j’ai donc eu du temps à consacrer à la découverte des possibilités de mon nouveau téléphone, et parmi celles si, pas mal de jeux (gratuits, je tiens à le préciser) que j’ai pu télécharger et qui m’ont aider à trouver le temps moins long.

L’un des tous premiers que j’ai choisis est probablement le plus prenant jusqu’à maintenant ; son nom, Paper Toss. Son concept ? Probablement l’un des trucs les plus débiles et simplistes qu’il m’ai été donné de voir dans un jeu, mais accessoirement, comme c’est souvent le cas avec ce genre de mini jeux, c’est les concepts les plus idiots en apparence qui fonctionnent le mieux. Mais au fait, que fait-on dans Paper Toss ? Grande question… en fait, il suffit de jeter une boulette de papier dans une poubelle de bureau… et oui, ce n’est pas plus compliquer que ça. Ajoutez à cela un ventilateur qui vient compliquer les choses selon la force du vent qu’il produit et divers niveaux de difficulté (en gros, la poubelle est plus ou moins éloignée) et quelques lieux incongrus – en plus du traditionnel bureau – comme une salle d’attente d’aéroport, une cave et des toilettes et vous obtenez, sous des airs simplistes, un jeu prenant au possible. Car l’on se prend vite au chalenge de mettre ces fichues boulettes de papier dans la poubelle, de tenter de battre ses propres records personnels, et, bien évidemment, ceux de ses collègues ; et là, l’on atteint des sommets de stress terribles qui me font dire que, si j’étais un joueur de foot, je ne tirerais jamais un pénalty (quand vous allez battre votre record, que l’on vous donne une force de vent nulle, qu’il n’y a plus qu’à la mettre dedans et que vous la mettez a côté, vous comprendrez ce que je veux dire…). Bref, ce n’est certes pas le concept du siècle et si l’on a jamais essayé ce jeu, tout cela a l’air franchement débile, mais croyez-moi, sous des faux airs de jeu pour neuneu, Paper Toss, bien plus ardu qu’il n’y parait, vous occupera encore et encore et vous y reviendrez régulièrement avec plaisir, toujours dans cette quête des records, en tout cas, bien plus que pas mal de jeux de consoles ou PC où l’on a vite fait le tour. 

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...