lundi 28 novembre 2011

X FILES – REGENERATION


X FILES – REGENERATION

En plein milieu de la nuit, une employée du FBI est enlevée chez elle... Guidés par un ancien prêtre pédophile aux étranges visions, les agents Whitney et Drummy enquêtent. Très vite, leur investigation s'enlise : les indices sont minces et le temps presse. L'agence gouvernementale décide alors de refaire appel à Mulder et Scully. Leur expérience sur ce genre d'affaires sensibles pourrait s'avérer capitale. Mais des années ont passé depuis la fermeture du service des affaires non-résolues. Scully est redevenue médecin et Mulder, en disgrâce auprès du FBI, est introuvable...

Le hasard fait souvent bien les choses et comme je vous le disais dans mon article précédent, il y a environ une semaine – le samedi – j’étais tombé par hasard sur la rediffusion de la célèbre série X Files ; or, qui fut diffusé dès le dimanche soir suivant ? Je vous le donne dans le mille : l’un des deux films de la franchise, le second pour être précis, X Files Régénération. Bien évidemment, comme je ne l’avais jamais vu, et comme en plus, je venais à peine de retomber dedans (comme on dit), je n’ai pas hésité une seule seconde et j’ai donc regardé ce fameux film, et ce, malgré les très nombreuses critiques négatives que j’avais pu lire à son sujet. Car oui, une chose était certaine avant que je ne visionne ce X Files Régénération : celui-ci trainait derrière lui une sérieuse réputation de navet.

Ce fut donc en étant un peu dubitatif que je me suis confortablement dans mon lit pour voir ce qu’il en était vraiment, car, après tout, je ne pouvais pas juger une œuvre avant de l’avoir vu, cependant, je ne vais pas vous le cacher plus longtemps, cette réputation – de navet – est, finalement, et je m’en désole, parfaitement justifiée. J’avais, il y a quelques années, vu la première adaptation sur grand écran de la franchise X Files ; sobrement intitulé X Files The Film, celle-ci, sans atteindre des sommets, se laissait néanmoins regarder et m’avait laissé, sur le coup, un souvenir agréable. Or, ce X Files Régénération, lui, est d’un tout autre acabit, et ce, au grand désarroi de tout fan qui se respecte. Bien évidemment, lorsque la nouvelle était tombée, en 2008, qu’un nouveau film sortait avec pour protagonistes les agents Mulder et Scully, j’étais alors enthousiaste de revoir les retrouvailles, bien des années plus tard, de mes enquêteurs du paranormal préférés. Certes, assez rapidement, au vu de ce que j’avais pu lire comme critiques, je compris vite que ce nouveau film, tant attendu par les fans, n’avait pas tenu ses promesses. Mais à ce point, franchement, je ne l’aurais pas imaginé.

Bien évidemment, cela fait plaisir de revoir nos héros avec quelques années – et quelques rides – de plus : Mulder est toujours aussi classe, même barbu, quant à Scully, décidément, les cheveux longs lui vont à ravir. Cependant, une fois l’effet nostalgie passé (en gros, au bout de quelques minutes), on commence à se dire que tout cela risque de ne pas voler bien haut et, hélas, la suite le confirme cruellement : manque de souffle évidant, le scénario ne vole pas bien haut et ne réussit, a aucun moment, à éveiller l’intention du spectateur qui ne peut que constater, effarer, que celui-ci aurait été digne d’un vulgaire épisode de remplissage entre deux autres plus intéressants. Bien évidemment, le fait qu’en plus, nul soucoupe volante ne pointe le bout de son nez n’arrange pas les choses ; je fais partie des fans de X Files qui jugent que le coté OVNI n’est pas forcement tout le temps nécessaire pour la réussite de la série et que bon nombre d’excellents épisodes de celle-ci ne traitaient pas du sujet. Mais pour un film, se priver intentionnellement du « gros truc » de la série, cela me semble assez osé. Surtout qu’en plus, franchement, cette histoire de vieux prêtre pédophile qui a des visions et de trafic d’organes, ça ne vole pas bien haut ; pour un épisode, a la rigueur, mais pour un film… Du coup, on regarde tout cela sans grand intérêt, se demandant comment les producteurs de la chose ont pu faire un tel ratage, attendant en vain une scène qui soulèvera le niveau de l’ensemble (mais elle ne viendra jamais) et en se disant qu’avec un ratage comme ce X Files Régénération, c’est sûr que le troisième film, prévu pour 2012, ne sortira jamais et que cette fois, c’en est bel et bien finis de Mulder et Scully.

Alors oui, et cela me fait mal, quelque part, de l’admettre, mais ce X Files Régénération est bel et bien un navet. Certes, je ne m’attendais pas, tant d’années après, a une superbe réussite – le temps a passé, la mode aussi – mais au moins, je me disais que sans être génial, ce film pouvait être sympa et, du coup, conclure sobrement une franchise qui fut, en son temps, tout bonnement exceptionnelle et qui méritait une autre fin. Hélas, tout cela finit en eau de boudin, Mulder et Scully (enfin, les acteurs) sont depuis longtemps passés a autre chose quand aux fans, et ben, ils n’ont plus qu’à imaginer que leurs deux héros finiront tranquillement leur vie ensemble, loin de toutes ces énigmes et complots qui les auront occupé pendant des années et ce, sans savoir jamais toute la vérité. Mais après tout, n’est-elle pas ailleurs ?

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...