lundi 14 novembre 2011

Sciences et Avenir Hors Série n°155 : Moyen-Âge, le nouveau regard des chercheurs



Décidément, j’aurais consacré une bonne partie de cette année 2011 a me replonger dans l’une de mes périodes historiques préférées, je veux bien évidement parler du Moyen-Âge ; ainsi, que ce soit par le biais de mes multiples lectures – dont le point d’orgue sera forcement Les piliers de la Terre de Ken Follet que je suis en train de finir et dont vous aurez bientôt droit a la critique sur ce blog – des nombreux reportages visionnés, mais aussi, ne l’oublions pas, par la relecture de vieux magazines consacrés au sujet, cette période, trop souvent mésestimée par les historiens et le grand public qui ne le reconnaissent que trop rarement a sa juste valeur, mérite que l’on s’y attarde. Ainsi donc, après vous avoir parlé, ici même, d’un numéro des Collections de l’Histoire intitulé Héros et merveilles du Moyen-Âge, voici que je vous propose aujourd’hui, une autre revue, parue environ un an plus tard (mais qui date déjà de 2008) et qui, cette fois, approfondis le Moyen-Âge en tant que tel comme on peut le voir ci-dessous :

Sciences et Avenir Hors Série n°155 : Moyen-Âge, le nouveau regard des chercheurs
Juillet/Aout 2008

Au sommaire :

Moyen-Âge, le nouveau regard des chercheurs
- Edito : Les lumières du Moyen-Âge
- Entretien – Jacques Le Goff : « Le Moyen-Âge est une ère de progrès illimité »
Le goût des autres
- Nous sommes tous des barbares
- Le temps de l’errance
Les jeux de l’esprit
- Sur les pas des aventuriers du savoir
- Portfolio : Donjon, moulin et autres inventions médiévales
- Un monde de symboles
- Ours et licornes : les secrets du bestiaire
Les couleurs du plaisir
- Quand les cathédrales étaient peintes
- Le corps, entre pénitence et jouissance
- L’univers subversif des marges
- Livres : Les métamorphoses de Mélusine
- DVD : Sherlock Holmes au temps des inquisiteurs
- Rendez vous : Sur les chemins du Moyen-Âge
Le cadeau
- Poster : La Dame a la licorne
- Chronologie : Mille ans de Moyen-Âge

Le fidèle lecteur de ce blog pourra trouver que j’en fais trop avec ce Moyen-Âge, que se coltiner je ne sais combien de revues sur le même sujet peut, forcement, lassé au bout d’un moment ; pourtant, il n’en est rien. Tout d’abord, la période est passionnante, en tout cas, bien plus qu’on pourrait le croire de prime abord et, certainement, pas aussi « obscure » qu’on nous l’a trop souvent affirmé (en anglais, ne dit-on pas Dark Ages ?) ; ensuite, pour ce qui est de la revue dont je vous parlais précédemment, celle-ci était surtout consacrée aux légendes, aux croyances, au merveilleux médiéval alors que dans cet hors série de Sciences et Avenir, c’est la période en tant que telle qui est abordée : son style de vie, la façon de penser des hommes d’alors, mais aussi et surtout, tout ce que l’on ne savait pas a leur sujet : sexualité, humour, esprit inventif, a bien des points, l’homme du Moyen-Âge est plus « ouvert » que celui de la Renaissance. Et d’ailleurs, tout l’intérêt de cet hors série de Sciences et Avenir est justement là : découvrir toutes ces contre vérités, sortir un peu de ce carcan et cette fausse image que l’on a de cette période. Et sur ce point, les articles consacrés aux marges et aux couleurs des cathédrales sont hautement indispensables. Finalement, le seul défaut de ce magazine sera qu’il est trop court à mon gout, surtout si on le compare avec celui des Collections de l’Histoire dont je vous ai déjà parler. Mais bon, on ne peut pas toujours avoir ce que l’on veut.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...