vendredi 24 juin 2011

Sciences & Avenir n° 172 : Les nouvelles histoires de l’Homme



Pour un passionné de paléontologie comme moi, le numéro du mois de juin de Sciences & Avenir ne pouvait que m’intéresser, et ce, des sa couverture, aguichante au possible et qui mettait forcement l’eau a la bouche où l’on voyait le célèbre Yves Coppens, posant les mains sur deux cranes de nos lointains ancêtres avec le titre suivant : Les nouvelles histoires de l’homme. Bigre, ni une, ni deux, je me suis jeté sur le magazine afin de le dévorer. Le jeu en valait-il la chandelle ? C’est ce que je vais essayer de vous expliquer après le sommaire de ce numéro de juin de Sciences & Avenir :

Sciences & Avenir: Les nouvelles histoires de l’Homme
N° 172 Juin 2011

Au sommaire :

Dossier : Les nouvelles histoires de l’homme
- L’homme aurait des ancêtres asiatiques
- Yves Coppens : « Il y a eu plusieurs sorties d’Afrique »
- Nous sommes le fruit d’un métissage multimillénaire
L’événement : Les réfugiés du nucléaire
Actualités :
- La vie sur Terre deux fois plus vieilles
- Pourquoi les vélos gardent l’équilibre
- Dans le couloir secret du serpent a plumes
- Le dirigeable revient
- La sharka menace les vergers
- A chacun son groupe de bactéries intestinales
- Doit-on manger 5 fruits et légumes par jour ?
Découvertes :
- Rêves urbains
- Les lois du Web : surfez, vous êtes sondez
- L’adieu aux navettes
- Les chasseurs de pollen

Bon, comment dire ? En toute franchise, je pense que je devrais arrêter une bonne fois pour toutes d’acheter ce genre de magazines car ils me laissent toujours sur ma faim. Je ne veux pas dire que ce numéro de juin de Sciences & Avenir soit mauvais en soit, cependant, a l’heure d’internet, a l’époque où, la moindre info est immédiatement consultable en ligne puis, immédiatement reproduite et diffusée aux quatre coins du monde (il suffit de voir certaines catégories de mes articles pour le constater), est ce que cela vaut vraiment le coup de dépenser quatre euros (certes, c’est peu mais tout de même) pour un magazine dont la quasi intégralité du contenu peut être trouvée gratuitement ? Eternelle question de notre époque qui ne me semble pas insensée et qui démontre, par exemple, les difficultés de la presse écrite en général ; quatre euros d’un coté, gratuité de l’autre, franchement, le choix est souvent vite choisis.

Pourtant, Sciences & Avenir est un excellent magazine scientifique qui mérite largement le détour, sans nul doute : articles intéressants, sujets variés, on ne peut pas dire que le lecteur n’en a pas pour son argent. Hélas, il souffre a mon avis d’un défaut important : un dossier principal ridiculeusement court, beaucoup trop court même. D’ailleurs, il est difficile parfois de voir la différence avec d’autres articles du magazine, ce qui est un comble. Dommage car ce n’est pas la première fois que je le constate (il suffit de voir le numéro de mars, tellement décevant avec ces quelques pages consacrées aux citées perdues voir même, par certains cotés, celui de novembre où les scientifiques nous parlaient de la vie extraterrestre) et au final, si le dossier est effectivement intéressant en soit, de part le sujet, l’on ne peut que rester sur sa faim devant la pauvreté des douze pages – dont la moitié consacrée aux illustrations – proposées. Du coup, je me serais plus intéresser par d’autres articles dans ce numéro de juin, comme celui qui nous narre l’histoire des navettes spatiales, ainsi que les nombreuses brèves, et ce, même si la plus part d’entre elles ne m’étaient pas inconnues. Alors oui, c’est un magazine de qualité, oui, c’est bien écrit, oui, c’est intéressant, mais est ce nécessaire à l’heure d’aujourd’hui ? Personnellement, je commence à en douter.

Je ne suis pas un adepte du tout gratuit que peut être internet – peut être suis-je couillon d’ailleurs – et je dois reconnaitre que j’aime bien l’objet que peut représenter un magazine par exemple ; pour moi, le format papier est irremplaçable. Cependant, je vais probablement arrêter de dépenser de l’argent dans ce genre de revues scientifiques qui, finalement, ne m’apportent pas grand-chose. Par contre, pour les hors séries, c’est une toute autre histoire, bien au contraire : consacrés a un sujet, celui-ci est parfaitement développer de long en large et la, indéniablement, on en a pour son argent. Alors, a quand un hors série sur cette fameuse nouvelle histoire de l’Homme ?

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...