samedi 23 avril 2011

Historia Thématique : Dix grandes énigmes passées au crible



Je suis un incorrigible conservateur, et ce n’est surement pas à mon âge que l’on va me changer. Enfin, par conservateur, j’entends dire que je suis ce genre de personnes qui gardent tout, absolument tout, ce qui signifie deux choses : j’ai beaucoup de mal a jeter quoi que ce soit ; du coup, heureusement que j’ai énormément de place dans ma maison (grand garage et cave compris) car sinon, je ne saurais pas où mettre tout ce bazar. Ainsi, un exemple tout bête de ma manie a tout conservé : les magazines. J’en ai une quantité phénoménale, certains récents, d’autres carrément collectors au vu de leur grande ancienneté, certains valent largement le coup, d’autres, sincèrement, non. Mais parmi tout ce fatras, j’aime bien relire pour la énième fois certains de ces magazines, et ce, quelque soit le sujet de ceux-ci. Et parmi eux, ces temps ci, je me suis replonger dans un numéro d’Historia Thématique pas si ancien que ca, puisque datant de 2008 et dont le contenu ne pouvait que me plaire puisqu’il traite d’un, sujet qui me passionne : les énigmes historiques.

Historia Thématique : Dix grandes énigmes passées au crible
N°114, juillet 2008

Au sommaire :

Dix grandes énigmes passées au crible
- On nous cache tout, on nous dit rien !
Affaires en cours
- Comment a-t-on bâti les pyramides d’Egypte ?
- Constantin fut-il un vrai chrétien ?
- Les ovnis datent-ils du Moyen-âge ?
- Qu’est devenu le trésor cathare ?
- Qui a trempé dans l’affaire des poisons ?
- Qui se cache derrière le masque de fer ?
- Napoléon a-t-il été empoisonné ?
- Comment le truand Vidocq est-il devenu flic de choc ?
- Qui était Jack l’Eventreur ?
- Qui a tué Kennedy ?
Affaires classées
- L’Île de Pâques livre ses secrets
- Le suaire de Turin, relique médiévale
- La fin de la bête du Gévaudan
- Le chevalier d’Eon tombe la robe

Mettons les choses au point tout de suite, cet Historia Thématique possède à la fois les qualités et les défauts que le lecteur habitué du sujet pouvait attendre. Car si, et les amateurs du genre ne me contredirons pas, c’est toujours un plaisir de se replonger dans des énigmes qui, pour certaines, font sensation depuis des siècles, force est de constater que bien souvent, ce sont toujours les mêmes qui reviennent. Bien évidement, c’est un peu le souci de ce genre de numéros spéciaux, et ce n’est ni la première ni la dernière fois que cela arrive. Cependant, si comme moi, cela fait quelques décennies que vous vous passionnez pour les énigmes historiques, les mystères etc., je pense que la lassitude ne pourra que survenir devant les énigmes sur – bâillement – l’identité de l’assassin de Kennedy, Jack l’Eventreur, le Masque de fer ou les pyramides. Surtout que, que l’on ne s’y trompe pas, cet Historia Thématique ne nous apprend pas grand-chose de nouveau et à ce propos, la palme est sans doute décernée a la construction des pyramides où pendant quelques pages, on nous parle de leur histoire a travers les siècles pour finalement, proposer quelques hypothèses dont aucune ne convient. Bref, tout ca pour rien, ou presque. Par contre, sans être génial, l’article sur Jack l’Eventreur n’en est pas bien fait et assez complet, quant a celui sur le Masque de fer, il mérite le détour puisque celui-ci nous donne avec quasi certitude l’identité de ce mystérieux prisonnier qui a fait couler tellement d’encre depuis des siècles.

Cependant, je considère tout de même que cet Historia Thématique mérite largement le détour et que si vous avez l’occasion de vous le procurer a bas prix (dans les 90 centimes sur Priceminister si ca vous tente ?), n’hésitez pas une seconde. Car si l’ensemble des sujets sont loin d’être originaux, certains justifient a eux seuls ou presque la lecture de ce magazine : Constantin, l’affaire des poisons, le chevalier d’Eon (bien que trop court a mon avis) et surtout, Vidocq (celui qui m’a le plus passionné) sont d’excellente facture. Alors, est ce parce que ceux-ci sont moins abordés, peut être moins connus que les autres ? Il y a évidement de ca, je ne le nie pas, surtout dans le cas de Vidocq, figure marquante du début du dix-neuvième siècle français mais dont on ne sait pas grand-chose finalement. Mais ce n’est pas tout car ce qui ressort en premier lieu de cet Historia Thématique, c’est la qualité indéniable de tous ses articles, ce qui fait que, même le sujet le plus archiconnu mérite une énième lecture. Et cette qualité, en toute sincérité, n’est pas toujours présente dans ce genre de magazines.

Bref, au final, je pense que cet Historia Thématique mérite que le passionné d’énigmes, même s’il n’y apprendra pas grand-chose de nouveau, s’y attarde. Articles bien écrits et assez complets, illustrations sobres et de qualité, je me suis même surpris à apprendre quelques détails que je ne connaissais pas sur certains sujets pourtant archiconnus. Cependant, il existe un point faible de taille à ce numéro : l’article consacré aux ovnis médiévaux. Pour m’y intéresser depuis longtemps, je pense que ce sujet aurait mérité, que l’on n’y croit ou pas, un autre traitement que celui proposer ici : raccourcis facile, témoignages traités a la va-vite, voir pas du tout, l’auteur survole le problème sans l’approfondir, ce qui, selon moi, est fort dommageable.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...