mercredi 16 mars 2011

HUNTER X HUNTER 2


HUNTER X HUNTER 2

Gon est un jeune garçon élevé dans un petit village par sa tante Mito, qui lui a juste dit de son père qu'il était mort. Mais Gon, fort et courageux, sait que son père Jin est un Hunter, le meilleur de tous, et rêve de l'être lui aussi, afin de le retrouver, car il est toujours vivant. Il part donc vers le lieu des épreuves d'admission au métier de Hunter. Mais c'est un métier convoité par beaucoup de monde et la sélection est plus que sévère. Gon va rencontrer sur sa route, Kurapika dernier survivant de sa tribu qui veut devenir Hunter pour se venger, et Leolio, qui veut devenir hunter pour être riche. Dès le début de leur voyage, ils auront de nombreux dangers à affronter et d'obstacles à franchir pour atteindre le véritable lieu des épreuves. Mais même une fois arrivés là bas, le plus dur restera à faire... Le récit s'étoffe au fur et à mesure qu'apparaissent de nouveaux personnages secondaires. On notera surtout le mystérieux Hisoka dont la puissance semble sans limites et les motivations, inattendues.

Pour ce deuxième volume de Hunter X Hunter, je tenais a vous rassurez tout de suite, cette critique ne sera pas aussi longue que la précédente. Bien évidement, il était logique que je m’étale plus dans la première, où, en plus de la série en elle-même, je vous ai parlé de mon gout pour les mangas, un peu mis de coté ces dernières années et de tout un tas d’autres considérations qui s’écartaient bien souvent du sujet principal, en gros, j’ai raconter ma vie, chose qui m’arrive souvent, je dois le reconnaître. Mais ceci étant dit, il est temps, désormais, de s’intéresser plus particulièrement a chaque volume, pris séparément, de la saga, et là, c’est une toute autre paire de manches (et oui, il est plus simple de présenter une série que de raconter ce qui se passe dedans) qui s’annonce. Quoi qu’il en soit, les diverses critiques à venir de Hunter X Hunter seront indéniablement plus courtes que celle du premier tome, bien entendu (mais cela, je pense que vous l’avez compris) mais aussi, que celles que j’ai l’habitude d’écrire en temps normal pour les autres bande dessinées, bouquins ou films. Mais trêve de bavardages (qui m’auront fait gagner un paragraphe) et place au sujet du jour, ce fameux deuxième volume.

Dans la ligne droite du tome un, ce second opus se poursuit avec la suite du fameux examen de Hunter et les difficultés vont aller en augmentant. A la suite d’un bref mais intense affrontement avec l’un des protagonistes les plus inquiétants du récit jusque alors, le clownesque mais dangereux Hisoka (depuis Kefka dans FFVI et Ca, de Stephen King, je me méfie énormément des clowns), personnage typique des œuvres nipponnes aux pouvoirs tout bonnement impressionnants et qui se pose d’emblé comme un formidable adversaire pour nos héros, ce qui reste des concurrents se voient ensuite proposer de nouvelles épreuves pour le moins surprenantes mais, ma fois, assez bien trouvées. Sur ce point, le concours culinaire que leurs proposent les juges et un petit bijou ubuesque où l’absurde n’est jamais bien loin. Ensuite, cela devient un peu plus classique avec l’apparition du responsable du jury, un vieil expert des arts martiaux qui nous fait immédiatement penser a un certain Tortue Géniale (Dragon Ball, quand tu nous tiens) avant d’attaquer la dernière partie de ce deuxième tome, celle qui a lieu dans une tour gigantesque et où les concurrents, par équipe de cinq, se doivent d’en sortir avant que le décompte fatidique des soixante douze heures ne soit écoulé. Et si l’humour, omniprésent dans le premier tome, semble ici un peu plus en retrait, ce n’est qu’une impression dut a la montée en force de l’intensité dramatique, que cela soit par le biais de certaines scènes assez violentes mais aussi et surtout par une tension assez palpable une fois que les concurrents arrivent dans la tour. Quant à l’un des protagonistes de l’histoire, l’insouciant, par l’apparence, Kirua, il semblerait qu’il dispose d’un pouvoir bien plus inquiétant que l’on n’aurait pu le penser de prime abord et qu’il ne soit pas, finalement, si différent que le terrible Hisoka. Mais pris par la lecture, le lecteur s’aperçoit qu’il en est déjà arrivé au bout, en plein suspens, comme d’habitude et il faudra patienter jusqu’au tome trois pour connaître la conclusion de l’épreuve de la tour, et surtout, voir si on en apprendra un peu plus sur les personnalités et les secrets de chaque protagonistes.

Bref, le deuxième volume d’Hunter X Hunter est du même acabit que le premier, on se plait toujours autant dans cette histoire diablement captivante et jusqu'à maintenant, le concours d’entrée pour devenir Hunter est tout bonnement passionnant. Certes, l’on rigole moins cette fois ci, mais l’humour n’en est quand même pas absent, et les protagonistes, Dragonbollesques a souhait, les situations, et certains mystères qui commencent à se faire jour font que l’on n’a qu’une seule et unique envie, plonger dans la suite !

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...