mardi 12 janvier 2010

THE HOLIDAY


THE HOLIDAY

Une Américaine (Amanda) et une Anglaise (Iris), toutes deux déçues des hommes, décident, sans se connaître, d'échanger leurs appartements. Iris, va débarquer dans une demeure de rêve tandis que la distinguée Amanda découvre une petite maison de campagne sans prétentions. Les deux femmes pensent passer de paisibles vacances loin de la gent masculine, mais c'était sans compter l'arrivée du frère d'Iris dans la vie d'Amanda, et la rencontre de Miles pour Iris.

Je vous disais hier que certains événements avaient fait que, pendant quelques jours, j’avais d’autres chats à fouetter que de m’occuper de ce blog. Cependant, je dois reconnaître que lorsque des « imprévus » surviennent dans la vie, il est bon, parfois, de les oublier un peu en se détendant autrement ; d’ailleurs, cela permet, dans le cas d’un film par exemple, d’oublier (du moins partiellement) les soucis du quotidien ne serais ce que pendant deux heures, ce qui est déjà considérable. Et, à ce propos, rien de tel qu’une petite comédie américaine, sans prétention, où l’on sait par avance que l’on aura pas à se creuser les méninges (le genre « comédie » est plus conseillé que le drame psychologique quand on ne va pas bien, a moins d’aller se pendre ensuite). Et, a ce sujet, il est incontestable que The Holiday était parfait pour oublier les heures précédentes, et rien que pour ça, je ne remercierai jamais assez ceux qui ont eu l’idée de réaliser ce film.

Ce n’est pas la première fois que je vous parle de ce film sur ce blog. Dans les premiers mois d’existence du Journal de Feanor, je n’écrivais pas les critiques des DVD, ainsi, le jour où je me suis décidé (ce qui était logique mais je tâtonnais pas mal à l’époque), j’écrivis un long post où je donnais mes divers avis sur une dizaine de films vu auparavant, comme on peut le voir ici : http://feanor-journal.blogspot.com/2008/09/au-fil-des-semaines-je-me-suis-aperu.html . Le problème, c’est que du coup, ceux-ci se retrouvèrent avec des critiques qui tenaient sur deux ou trois lignes, comme celle de The Holiday :

« La, c'est ce que l’on appelle bel et bien un film de bonnes femmes, disons même qu'il en est le digne représentant. Romantisme, humour et forcement, tout ce finis bien, c'est bel et bien le genre de truc agréable a regarder et ou l'on se dit que l'on passera un bon moment sans ce prendre la tète.
Et en plus, il y a Kate Winslet! »


Mouais, bon, ça fait un peu léger, vous ne trouvez pas ? Forcement, du coup, ce film (mais c’est valable pour les autres) se devait d’avoir une critique légèrement plus développée.

Comme je vous le disais en préambule, donc, The Holiday est le genre de film que l’on regarde avec plaisir, en sachant pertinemment a l’avance que l’on ne se prendra pas la tête en réfléchissant, même si je dois reconnaître qu’il faut aimer le genre « films pour bonne femmes » ; c’est mon cas (a petites doses tout de même) et personnellement, je préfère cela aux films d’action pour décérébrés (qui peuvent néanmoins être de bons anti-dépresseurs également, l’on peut aussi mettre son cerveau en veilleuse devant ceux-ci). Bien évidemment, si l’histoire est sympathique, si les acteurs sont plutôt bons, il ne faut pas trop se leurrer, nous ne nous trouvons pas là devant un chef d’œuvre du septième art, bien au contraire. Cependant, disons le tout net : The Holiday n’a aucune prétention a en être un : pur produit destinée au commerce comme Hollywood nous en produit des tonnes par an (ils sont livrés par semi-remorques), il n’est ni meilleur, ni pire que la masse. Tout au plus pourra t’on se passionner pendant la durée du film pour deux sympathiques histoires d’amour sans prétention, et, de façon plus personnelle, cela m’aura au moins permis de voir Kate Winslet dans un rôle plus léger que d’habitude. Pour le reste, il n’y a pas grand-chose a en dire, mais c’est le genre qui veut surtout cela. Mais tout de même, vu le jour où je l’ai revu, sincèrement, je dois reconnaître que ce soir là, The Holiday m’a fait un bien fou.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...