mercredi 26 août 2009

PES 2009


Objectivement, cet article aurait dut être écrit en juin dernier, voir même en mai, après tout, ce fut à ce moment là que j’eu l’occasion de jouer pendant quelques semaines, du boulot, à cet excellent jeu qu’est Pro Evolution Soccer 2009, ou, PES pour les intimes. Et oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, et même si ces dernières années, les jeux vidéos ont été laissés de coté, malgré le fait que je fut, à un moment, un très gros joueur (par la durée de temps consacré aux jeux, et non par mon poids, bien plus svelte ), je n’avais jamais eu l’occasion d’essayer ne serais ce qu’une seule fois cette légende qu’est PES et que les amateurs ont depuis longtemps considérés comme étant la simulation ultime de football sur consoles. La faute à d’innombrables FIFAS et, même, je le reconnais, au Monde des Bleus (pas terrible graphiquement mais excellent pour les tournois que je faisais avec mon frère). Bref, PES restait un parfait inconnu pour moi et cela aurait put continuer ainsi pour très longtemps, si, je ne l’avais pas essayé à mon travail, égayant un peu mes pauses déjeuners, que cela soit seul ou avec mes collègues.

Et sincèrement, après bon nombres de parties endiablées et de nombreux tournois, je n’ai aucune crainte de reconnaître, comme tant d’autres avant moi, que oui, PES est ce qu’il se fait mieux comme simulation de football. Je ne dis pas par là que la concurrence est dénué d’intérêt, bien au contraire (chacun possède ses qualités), cependant, contrairement à celle-ci, je peut vous assurez qu’au vu de la difficulté du jeu, le simple fait de marquer un but vous rempliera de bonheur, tant la chose peut s’avérer difficile. De plus, contrairement a FIFA, par exemple, il est impératif, pour évoluer, de débuter par le niveau le plus simple, afin de bien maîtriser les touches, surtout lorsque, comme moi, vous vous essayer pour la première fois a PES et que, pour couronner le tout, c’est sur X-BOX, et sa manette daubique, que je découvrais également par la même occasion. Mais après quelques petites raclées, une fois que l’on commence a maîtriser son sujet, je peut vous assurer que les parties ressembleront bigrement à celles que l’on regarde en Champions League, et là, cela sera le bonheur. Bref, il m’aura fallut du temps pour découvrir PES, mais désormais, si un jour je me rachète une console, il me semble évidant que c’est celui-ci que j’achèterais, sans aucune hésitation.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...