dimanche 26 juillet 2009

THE DARK SIDE OF THE MOON


THE DARK SIDE OF THE MOON

Pink Floyd (1973)

1-Speak to Me (Nick Mason) – 1:00
2-Breathe (David Gilmour, Roger Waters, Richard Wright) – 2:59
3-On The Run (David Gilmour, Roger Waters) – 3:35
4-Time/Breathe (reprise) (David Gilmour, Roger Waters, Richard Wright, Nick Mason) – 7:04
5-The Great Gig in the Sky (Richard Wright, Roger Waters, Clare Torry) – 4:48
Chant: Clare Torry
6-Money (Roger Waters) – 6:24
7-Us and Them (Roger Waters, Richard Wright) – 7:49
8-Any Colour You Like (David Gilmour, Nick Mason, Richard Wright) – 3:26
9-Brain Damage (Roger Waters) – 3:50
10-Eclipse (Roger Waters) – 2:04

Comment pourrais-je, plus de 35 ans après sa sortie, alors que tout fut déjà écrit à son sujet et que tout le monde, au moins une fois dans sa vie, entendit l’un des deux titres phares de l’album, que sont Time et Money, ou, à défaut, au moins entendu l’intro de ce dernier, après des millions et des millions d’albums vendus, des années de présence ininterrompus dans les charts britanniques, comment pourrais-je donc, après les succès, les échecs, les crises de mégalomanie, les engueulades, les semi-reconciliations et les morts, comment pourrais-je donc revenir sur ce monument de la musique contemporaine qu’est The Dark Side of the Moon ?

Sincèrement, je ne vois pas. Que dire de plus en effet ? Franchement rien. Si les Pink Floyd furent, tout au long de leur carrière assez talentueux pour ne pas tomber dans le moyen voir le médiocre, s’il n’existe pas, a priori d’albums dits « faibles » dans leur discographie, il y a un album qui, plus que The Wall, monument inégalable et magnifique d’un Roger Waters en plein délire égocentrique, est véritablement au dessus des autres, c’est bel et bien ce Dark Side of the Moon, œuvre géniale de bout en bout, sans aucun défaut, qui voit chaque membre du groupe au sommet de son art et ce, dans un effort, à l’époque, encore commun pour parvenir à ce qu’il faut bien appeler une perfection.

Album mythique, pochette du même acabit alors que, franchement, elle est loin d’être extraordinaire, un son tout bonnement fabuleux, parfait, des titres ultra-connus et un groupe, qui atteint là son apogée en tant que tel. Ensuite, les choses commenceront à être différentes, même si la qualité sera toujours présente mais lors de la sortie de ce Dark Side of the Moon, il n’aurait pas été exagérer d’affirmer que les Pink Floyd étaient à ce moment là, le meilleur groupe au monde. Alors, même si le mur vaut son pesant de cacaouettes, écoutons encore et toujours cet album, qui une trentaine d’années après sa sortie, n’a toujours pas pris une ride, et laisse encore pantois, bien des musiciens…

2 commentaires:

Jerry OX a dit…

Un album culte que je possède et qu'il m'arrive encore d'écouter ..il n'a (comme vous le dites) pas pris une ride et son succès planètaire est amplement justifié !

☼ FRANCE ☼ a dit…

Bonjour et bien cet album c'est bien le top j'adore

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...