dimanche 26 juillet 2009

MORRISON HOTEL


MORRISON HOTEL

The Doors (1970)

1-Roadhouse Blues (Jim Morrison - The Doors) 4:05
2-Waiting For The Sun (Jim Morrison) 4:00
3-You Make Me Real (Jim Morrison) 2:53
4-Peace Frog (Jim Morrison, Krieger) 2:50
5-Blue Sunday (Jim Morrison) 2:12
6-Ship Of Fools (Jim Morrison, Krieger) 3:11
7-Land Ho! (Jim Morrison, Krieger) 4:11
8-The Spy (Jim Morrison) 4:17
9-Queen Of The Highway (Jim Morrison, Krieger) 2:47
10-Indian Summer (Jim Morrison, Krieger) 2:36
11-Maggie M'Gill (Jim Morrison, The Doors) 4:23

Tient, deux choses me font sourire alors que j’écris ces quelques lignes : tout d’abord, je m’aperçois que je n’avais pas encore écrit la moindre critique d’un disque des Doors alors que leur musique m’accompagne régulièrement depuis bien des années. Deuxièmement, je trouve assez curieux que, alors que LA Woman soit mon disque du groupe que je préfère (et de loin) et que j’écoute le plus (probablement pour la raison précédente), mais alors, a des cadences industrielles, que, aujourd’hui, ce soit donc ce Morrison Hotel qui, bien que sympathique, ne soit pas leur meilleur production, loin de là.

Enfin, j’exagère peut être un peu car ce disque, leur avant dernier, est tout de même de fort bonne facture, possédant, par exemple, de petites perles comme Roadhouse Blues qui ouvre les hostilités en fanfare, ou Waiting For The Sun, tout simplement excellant. Tient, vous avez remarquer qu’il s’agit des deux premiers titres ? Et bien oui, et pour moi, voilà le fond du problème : avec une telle entrée en matière sur les chapeaux de roues, le reste apparaît du coup légèrement plus terne, voir fade, alors que la plupart des autres titres qui composent l’album sont loin de démérité et s’écoutent plutôt agréablement. Mais bon, incontestablement, quelque soit leur qualité, il est évidant que, contrairement a ce qui arrivera dans LA Woman ou l’ensemble des titres se vaut et atteint des sommets de bout en bout, c’est loin d’être le cas dans ce Morrison Hotel, honnête, sympathique, mais qui manque cruellement de titres forts et inoubliables pour devenir indispensable. Reste néanmoins une jaquette assez connue qui fit beaucoup pour un certain folklore du rock…

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...