vendredi 5 décembre 2008

REQUIEM CHEVALIER VAMPIRE : DRACULA


REQUIEM CHEVALIER VAMPIRE 3 : DRACULA

A sa mort, Heinrich pensait trouver la paix et non le chaos de Résurrection, un monde où les terres et le temps sont inversés, et où il découvre qu’il est un vampire. Adoubé chevalier sous le nom de Requiem, il est plongé dans un conflit cosmique entre des dieux étranges dont il est peut être la clé. Pour avoir affronté tous les monstres et avoir été présenté à la cour, Requiem pensait commencer à s’adapter à ce monde et à mieux se connaître, mais c’était sans compter avec les défaites du front en Lémurie qui lui imposent d’aller rejoindre l’armada du cruel seigneur de tous les vampires, Dracula…

Comme l’on commence à avoir l’habitude avec cette série, ce troisième tome débute par un flash back qui nous en dit long sur les véritables relations entre Heinrich et Rebecca. Loin d’être une magnifique histoire d’amour interdite entre un SS et une juive, on s’aperçoit que la haine avait une place non négligeable dans cette passion et que décidément, aucun des protagonistes de cette histoire n’est véritablement clair. Et c’est là l’une des grandes forces de Requiem, au fil des volumes et de l’intrigue, le lecteur n’est plus sur de rien, sauf d’une chose : ils méritaient tous de finir sur Résurrection. De plus, de nouvelles révélations viennent parsemer ce « Dracula », placé sous le signe des complots : contre le seigneur des vampires, bien entendu, et contre Requiem, que l’on avait laisser en mauvaise posture à l’issue du tome précédant, mais qui n’aura aucun mal à se sortir du piège tendu par Mortis. Cependant, un soupçon tout juste esquissé commence à devenir une évidence, et le lien entre Requiem et Thurim, l’un des plus puissants seigneurs vampires qui se retourna autrefois contre son maître, se fait jour, pour le principal intéressé, mais par certains de ses ennemis également. Mais tandis que se mêlent peu a peu les fils de l’intrigue et que de nouveaux personnages font leur apparition, l’heure est grave pour les vampires, qui commencent à souffrir du manque d’Opium noir et qui partent en guerre contre les lémures, les âmes de leurs anciennes victimes qui ont jurer leur destruction et à la tète desquels, on retrouve… Rebecca ! L’occasion pour nous de découvrir de nouvelles races comme les centaures ou les loups garous, mais aussi, un Dracula au sommet de sa forme.

Ce troisième tome est passionnant de bout en bout, et l’on sent que les auteurs s’en sont donnés à cœur joie pour nous offrir un album magnifique, de part la beauté de ses planches (les doubles pages sont tout bonnement somptueuses), le charisme de ses protagonistes, de plus en plus nombreux, et par une intrigue qui se complexifie au fil du temps de part l’ajout régulier de « nouvelles tètes », les véritables buts de certains et un personnage principal, torturé au possible, et dont on se doute que l’on n’en connais qu’une petite facette. Une excellente BD à lire découvrir de toute urgence !

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...