vendredi 17 octobre 2008

LE TROISIÈME TESTAMENT : MATHIEU OU LE VISAGE DE L' ANGE


LE TROISIÈME TESTAMENT : MATHIEU OU LE VISAGE DE L' ANGE

Dieu apparut un jour à Julius de Samarie et lui confia un coffre. Il dit : "Ce coffre représente tout ce qu'un homme doit connaître. Je te le confie. Quitte ta terre et les tiens pour chercher l'endroit le plus secret du monde. Là, sans jamais l'avoir ouvert, tu déposeras le coffre. Telle est Ma volonté." Alors Julius quitta sa terre et les siens. Il trouva l'endroit le plus secret du monde et y déposa le coffre. Mais, au moment de partir, il ne put s'empêcher d'ouvrir le couvercle... Ce que le coffre contenait, Julius ne le vit jamais car Dieu ouvrit la Terre sous ses pieds et Julius y fut englouti pour l'éternité.
Telle est l'histoire de Julius de Samarie telle qu'elle fut retranscrite dans plusieurs codex. Mais ce qui ne fut jam ais écrit c'est que Julius a tenu un carnet de voyage... Ce qui ne fut jamais dit c'est que ce carnet a été trouvé par l'Église et placé en lieu sûr ... Ce que Conrad de Marbourg sait, c'est qu'il à été volé. Mais ce que personne ne sait, c'est par qui...
Intrigue policière ? Histoire fantastique ? Roman d'aventure ? Étude historique ? Le Troisième Testament est tout cela à la fois et bien plus encore : c'est de la bande dessinée à l'état pur, fascinante et spectaculaire. Alex Alice et Xavier Dorison confirment avec ce second album que, maintenant, il faudra se souvenir de leurs noms !

Ah, le cap toujours incertain du deuxième tome d'une saga!
C'est toujours a ce moment précis que l'on a la confirmation ou non si celui ci vient confirmer la réussite de la saga, si nos espoirs seront entendus ou bien, si le premier volume qui promettait tant n' était qu'un vulgaire pétard mouillé et que la suite sera bien plus morose.
Je vous rassure tout de suite, les nouvelles sont bonnes et l'on peut être confiant quand a l' avenir du Troisième Testament...

Cette fois ci, il n' y a plus a tergiverser, l'intrigue se poursuit sans temps morts, après un petit détour en préambule destiner a la complexifier, et l'on fait comme si l'on avait pas quitter une seconde nos héros et leur quête (comme quoi, cela a du bon de relire intégralement une série a la suite) qui, au fil des pages, devient de plus en plus passionnante.
A présent que les personnages principaux sont bien installer, la place est donné pour des nouvelles tètes qui jouent un rôle plus ou moins important et a ce propos, si du coté de ce que l'on appellera, par pure commodité, les "méchants", la réussite est présente, on ne peux pas dire que les autres aient tous bénéficier du même traitement, certains apparaissant légèrement moins travaillés que d'autres....
Mais il faut bien chipoter de temps en temps.

On voyage énormément dans ce deuxième tome, les héros parcourant de multiples pays aux paysages et aux villes superbement bien détaillées donnant un métissage agréable a l' ensemble, tandis que l' intrigue suit son cour, rendant de plus en plus complexe la résolution des diverses énigmes qui se posent a nous.
Sur ce point, il n'y a rien a redire: digne héritier de son prédécesseur, ce deuxième tome fonctionne parfaitement et nous laisse, de plus en plus, présager des révélations futures fort étonnantes. Si Conrad de Marbourg est égal a lui même, sa protégée commence enfin a devenir un peu plus intéressante, ce qui n'est pas plus mal et l'on commence a se douter que celle ci n' aura pas qu'un rôle de faire valoir a tenir...

Cependant, tout n'est pas parfait et c'est du coté des dessins que je me tourne.
Si certaines planches sont tout simplement sublimes, d'autres n'ont visiblement pas eu le même soins, en particulier lors des scènes d' action, ce qui nuit un peu a la qualité de l' oeuvre.
Mais bon, sans atteindre le niveau du premier volume, cette suite est suffisamment bien réussie et ne fait que confirmer la qualité de la série dans son ensemble, ce qui est déjà pas mal....

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...