vendredi 17 octobre 2008

LE TROISIÈME TESTAMENT : LUC OU LE SOUFFLE DU TAUREAU


LE TROISIÈME TESTAMENT : LUC OU LE SOUFFLE DU TAUREAU

Conrad de Marbourg et Elisabeth poursuivent leur quête du Troisième Testament. Celui-ci contiendrait la véritable parole de Dieu, littérale et non plus interprétée par l'homme. Ce livre qui suscite toutes les envies, toutes les peurs, est ardemment recherché par l'Inquisition et par l'Ordre des Templiers. Ces puissances de l'ombre se dressent sur la route des deux aventuriers, prêtes à tout pour les empêcher d'atteindre leur but. Car la découverte du Testament pourrait bien annoncer la fin d'une ère et changer la face du monde...
Voici enfin le tome 3 du Troisième Testament, attendu par tous depuis deux ans. Un album aux planches superbes, faites de cadrages époustouflants et de couleurs flamboyantes, sur un scénario qui nous tient de plus en plus en haleine.

Je profite, alors que nous arrivons a la critique du troisième tome, pour vous parler d'un petit détail que je n' avais pas encore traiter, mais qui est tout de même évidant:
C'est fou ce que les différentes couvertures sont sublimes!
Alors, bien évidement, ce n'est pas le plus important dans une oeuvre, quelqu' en soit le genre, mais, reconnaissons tout de même que ce n'est pas désagréable et que la qualité graphique de celles ci ne font que renforcer celle de l'ensemble.

En parlant de qualité graphique, autant commencer par la puisque, malheureusement, ce tome 3 n'est pas du même niveau que ces prédécesseurs...
Je vous entends déjà hurler et protester mais je m' explique: loin de moi l'idée de critiquer le travail d' Alex Alice, le dessinateur, franchement, je donnerais cher pour avoir son talent. Cependant, si l'on est objectif une minute, on ne peut pas prétendre qu'il n' y a pas eu une petite (oh, toute petite) baisse de régime cette fois ci, et encore, ce n'est pas forcement au niveau du dessin, mais plutôt de l' encrage et des couleurs qui ne rendent pas vraiment justice a la qualité auquel l'on était habituer jusque la.
Et du coup, cela s'en ressent un peu et je ne peux m'empêcher de me demander ce qu'aurait donner ce tome 3 du Troisième Testament si les graphismes avaient été du même niveau que les deux premiers volumes?
C'est un peu le problème lorsque l'on place la barre un peu trop haut...

Car pour le reste, c'est toujours aussi sublime.
Décidément, il est incontestable que l'on se trouve devant une excellente BD et sur ce qui est du scénario, celui ci ne connaît aucune baisse de régime, bien au contraire.
Ce n'est pas qu'il s' améliore au fil des ouvrages, cela n'est pas vrai, mais il faut vraiment le voir comme un ensemble qui évolue, petit a petit et ou la maîtrise des auteurs, est totale; au moins, on sait que sur le sujet, ils savent parfaitement ou ils mettent les pied.
Cette fois ci, on ne peux plus dire que tel personnage est mis en retrait ou peu travailler, car tous commencent a se dévoiler, ce qui les rends bien plus attachants et les premières révélations commençant a se faire jour, certaines personnalités se dévoilent, même si des ombres de mystère subsistent...
... au point que le lecteur commence a ne plus savoir a qui se fier, en partie avec des dernières pages dramatiques, n' ayant plus qu'une certitude, ce fameux troisième testament sur lesquels tant de monde essaie de mettre la main doit vraiment dissimuler un secret terrifiant.

Mais, pour cela, il faudra attendre le quatrième et dernier tome qui promet d'être explosif!

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...