vendredi 19 septembre 2008

LES ANNALES DU DISQUE MONDE : AU GUET!


LES ANNALES DU DISQUE MONDE : AU GUET!

Une société secrète d'encagoulés complote pour renverser le seigneur Vétérini, Patricien d'Ankh-Morpok, et lui substituer un roi.
C'est sans compter avec le guet municipal et son équipe de fins limiers.
Enfin une affaire à la mesure du capitaine Vimaire, alcoolique frénétique, et de ses non moins brillants adjoints. Et lorsqu'on retrouve au petit jour dans les rues les corps de citoyens transformés en biscuits calcinés, l'enquête s'oriente résolument vers un dragon de vingt-cinq mètres qui crache le feu ; on aurait quelques questions à lui poser.
Peut-être la collaboration du bibliothécaire de l'Université ne serait-elle pas inutile. Certes, à force de manipuler les grimoires de la plus vaste collection de livres magiques du Disque-Monde, il a depuis quelque temps été métamorphosé en singe, mais qui a vraiment remarqué la différence ?

Terry Pratchett est un Dieu, cette fois, j'en suis entièrement convaincu (comme si je ne m'en doutais pas jusque la...).
" Au Guet!", huitième tome des Annales est un pur chef d'oeuvre de fantasy humoristique mais n'en est pas moins un véritable polar, et cette fois, on peut dire que l' auteur Britannique a parfaitement réussi le mélange des genres, ce qui, a première vu, n'est pas chose aisée.
Avant toute chose, je dois avouer que je l'ai attendu celui la; si " Au Guet" fut le premier volume du Disque Monde que j' ai acheté, il ne fut pas le premier auquel je m' attaqua. Que voulez vous, je suis bête et dicipliné et ait préféré aborder les différents volumes dans l'ordre.
Mais l' attente valu largement le coup.

Une fois du plus, l' action se déroule dans la si peu agréable cité d' Ankh-Morpok, mais cette fois ci, c'est au guet que nous allons avoir a faire, ou plutôt a ce qui en reste tant celui ci est méprisé par les habitants. Pourtant, lorsque les premières victimes sont retrouvées calcinées et que la rumeur d'un dragon commence a courir, se sont ces braves représentants de la Loi (enfin, c'est un bien grand mot) qui vont s' atteler a la tache et sauver la cité.
Terry Pratchett a un don extraordinaire pour nous créer des personnages qui deviennent instantanément cultes (ce que, il faut bien le reconnaître, est assez rare) et ce, quelque soit leur degré d'importance dans l'histoire.
Et bien évidement, les membres du Guet n'en sont pas en reste.
Entre le Capitaine Vimaire, stéréotype même du flic de polar, désabusé et alcoolique mais qui ne lâche rien, Carotte, le Nain d' adoption, plutôt naïf et qui ne voit que par son manuel de Loi, Collon le sergent grassouillet et Chicard, sale, petit et voleur, on est plus que servis.
Surtout que ( a part Carotte), la devise du guet est d' éviter les problèmes, et que la lâcheté est un bon moyen de survie, on se dit que ces fis limiers n'iront pas bien loin.
Et pourtant...
Mais si nos braves gardes de nuit attirent l' attention, les autres protagonistes ne sont pas en reste: entre le Praticien, de plus en plus développé au fil des tomes, le bibliothécaire toujours égal a lui même, J'me tranche la Gorge, vendeur ambulant, Dame Ranking a la forte... euh, personnalité, les dragons, omniprésents et, le mystérieux Grand Maître Suprême, a l'origine de tous les ennuis, chacun, a sa manière est inoubliable.

Mais si les personnages sont parfaits, il en va de même de l'histoire: passionnante, drôle (on est dans les Annales pardieu!), assez bien ficelée, il est quasiment impossible de lâcher ce livre tant il est prenant.
Autant qu'un polar, comme je vous le disais en préambule, un très bon polar dans un monde médiéval fantastique ubuesque ou tout peut arriver, surtout le plus improbable!
Un véritable bijou, qui vous fera mourir de rire et que vous n'oublierez pas de sitôt.

Au Guet!!!!!

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...