samedi 23 août 2008

LES TRÉSORS DE PICSOU N°6


LES TRÉSORS DE PICSOU N°6

C’est avec un peu de retard que je vous propose ma petite critique personnelle du sixième tome de l’intégral de Don Rosa qui est paru le mois dernier et dont je me suis délecter avec un certain plaisir. 244 pages pour 4$90, il me semble que l'on ne trouve pas meilleur rapport qualité prix sur le marché. Alors les râleurs vont me rétorquer que ce n' est que du Disney (comme si cela était une tare), que c'est destiné aux enfants et la, je ne pourrais que m'insurger en affirmant, que dis je, en le criant haut et fort qu'ils ont entièrement tort.

Tout d'abord, si cet intégral vaut largement bon nombres d’oeuvres dites pour adultes, elle le doit avant tout a son auteur, le génialissime Don Rosa. Digne héritier du regretté Carl Barks (le créateur de notre avare préféré), celui ci a su, au fil de ses dernières décennies redonner une fraîcheur aux aventures rocambolesque de Picsou et de ses neveux en se replongeant tout bonnement dans la mythologie Barksienne, transformant ce qui pourrait paraître que comme de vulgaires BD destinés a un jeune public en une œuvre magistral qui franchis allégrement les frontières des âges. De plus, Don Rosa est loin d’être manchot, et nombre de dessinateurs reconnus feraient mieux de s’inspirer de lui et de la créativité de ses planches (par exemple, dans ce sixième volume, Problème sans gravité est un chef d’oeuvre d'inventivité et de maîtrise artistique). Chaque case est un plaisir pour les yeux et je ne pense pas exagérer en affirmant que c'est du grand art. Quand aux scénarios, c'est un vrai régal, et cela nous change des histoires bancales qui polluent tellement les productions de Comics malheureusement. En se servant du matériel existant laissé par Barks, Don Rosa a su (re)créer des histoires passionnantes, avec de multiples personnages gravitant autour du canard le plus riche du monde a qui il a insufflé du charisme allant de Donald, bien évidement, au plus vulgaire, en apparence, second rôle. Le tout, mâtiné d'humour, omniprésent et savoureux.

Mais pour en revenir a ce sixième volume, puisque c'est la le sujet qui nous intéresse, que dire de plus si ce n'est qu'il n’est pas loin d’atteindre la perfection? Certes, il est inférieur aux deux premiers tomes, La Jeunesse de Picsou (en particulier le premier, monument de la BD, tous genres confondus) puisque, contrairement a eux, il manque le coté saga et chronologique, se contentant d'être une compilation de diverses aventures. Mais quelle compilation! Si les 11 histoires ne sont pas toutes du même niveau, cela ne signifie en rien que les moins bonnes ne soient pas digne d’intérêt, bien au contraire: disons plutôt que l’excellent côtoie le génial, en particulier Problème sans gravité, déjà cité, mais surtout Petit cadeau très spécial, ou les plus grands adversaires de Picsou se liguent contre lui et La quête du Kalevala qui nous plonge dans la trop méconnue Mythologie Finnoise.

Pour finir, je dois vous avouer que j’ai passé un excellent moment a la lecture de cet intégral qui vaut vraiment le coup d’être lu, quitte a passer outre, certains a priori sur la sois disant BD pour enfants. Car en est loin, très loin…

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...