jeudi 3 juillet 2008

L’ORDRE DES DRAGONS : LA LANCE


L’ORDRE DES DRAGONS : LA LANCE

Grand dieu ! Comment cela est-il possible ? C'est un des secrets de notre histoire, mon cher Ernst. Voici la preuve que nous cherchions. Ce qu'on nous enseigne dans les livres est erroné. On nous cache les vérités de ce monde. Et c'est à nous qu'il revient, mon ami d'apporter la lumière aux hommes.

Il est amusant de constater comment certains noms peuvent éveiller ma curiosité et me pousser a un achat. Dans le cas présent, ce n’est pas du titre de cette BD qu'il s’agit mais de celui de sa collection: Secrets du Vatican. Il n’en suffit pas plus pour m’émoustiller et, au bout de quelques pages feuilletées, repartir avec, surtout après avoir constaté que bien d'autres choses allaient me plaire. Mais avant tout, un petit résumé de l’intrigue :

Tout commence dans les années 30, dans l’Himalaya où l'on retrouve une expédition qui met un jour, dans une caverne cyclopéenne, des ruines Celtiques et Chrétiennes. Berlin, 1933, un savant juif est assassiné sous les yeux d'une jeune femme à qui il venait de transmettre une enveloppe au contenu plutôt mystérieux; C’est le début d'une enquête ou sociétés secrètes, nazisme, histoire cachée et ésotérisme vont se mêler afin de démêler le secret de la victime. Pour ceux qui me suivent depuis un bon bout de temps, ces quelques lignes vous auront fait comprendre que décidément, j’aurais eu du mal à ne pas m’intéresser à cette bande dessinée. Maintenant, malgré ce contenu alléchant, le jeu en vaut il vraiment la chandelle?

Je suis légèrement mitigé. Si l’histoire est plutôt agréable et que j’ai retrouvé avec un certain plaisir de nombreux éléments de folklore qui me ravissent, je dois avouer que je m’attendais peut être a un résultat autre. Ce premier volume de l’Ordre des Dragons est loin d’être mauvais, tel n’est pas mon propos, mais il possède quelques petits défauts mineurs qui ont un peu gâché mon plaisir. En particulier le dessin que j’ai trouvé sympa, sans plus: les protagonistes ont du mal à être expressifs et cela casse parfois l’action; et puis, certaines planches sont vraiment passables. De même, j’ai eu le plus grand mal à reconnaître Goebbels. Le scénario, loin d'être original s'en sort nettement mieux mais il n'a rien de transcendant non plus. Le fait qu'il s'agit du premier volume y est peut être pour quelque chose et il faudrait attendre la suite pour se faire une idée plus précise dans son ensemble.

Cependant, malgré ces quelques imperfections, cet Ordre des Dragons n'est pas a jeter et au final, même s'il est certain qu'il ne sera jamais culte, cela ne m’empêchera pas d’attendre la suite et la conclusion finale de tous les mystères bien loin d’être dévoilés pour l'instant....

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...