mercredi 23 avril 2008

DR HOUSE – SAISON III


DR HOUSE – SAISON III

House a survécu à la tentative de meurtre, et après avoir passé quelques jours dans un coma sous kétamine, il ne sent plus la douleur dans sa jambe. Mais les effets se dissipent et House est contraint de reprendre sa canne. Lors d'une consultation, il doit traiter Michael Tritter, un policier qui prend très mal le comportement de House et commence alors à le harceler mais aussi toute l'équipe et même Wilson, jusqu'à forcer House à entrer en cure de désintoxication et le mettre en prison pour détention de drogue. Il faudra que Cuddy se parjure et obtienne le non-lieu pour que Tritter se résigne à laisser House. House ne change pas pour autant : il reprend de la Vicodin et va encore plus loin dans ses initiatives. Toutefois, l'équipe commence à de moins en moins supporter ses actes, surtout Foreman, qui choisit de démissionner. Cameron et Chase, qui ont eu une liaison, commencent à s'interroger sur leurs sentiments. Alors que Foreman est sur le point de partir, House renvoie Chase et Cameron démissionne. House se retrouve donc seul dans son service de diagnostic.


Dr House – Saison 3
Réalisation : David Shore, divers
Scénario : David Shore, divers
Musique : Teardrop de Massive Attack
Production : Heel & Toe Films, Shore Z Productions, Bad Hat Harry Productions, Moratim Produktions et en association avec NBC Universal Television
Genre : Médical, Comédie dramatique
Titre en vo : House M.D. – Season 3
Pays d’origine : États-Unis
Chaîne d’origine : FOX
Diffusion d’origine : 5 septembre 2006 – 29 mai 2007
Langue d'origine : anglais
Nombre d’épisodes : 24 x 42 minutes

Casting :
Hugh Laurie : Dr Gregory House
Lisa Edelstein : Dr Lisa Cuddy
Omar Epps : Dr Eric Foreman
Robert Sean Leonard : Dr James Wilson
Jennifer Morrison : Dr Allison Cameron
Jesse Spencer : Dr Robert Chase
David Morse : Inspecteur Michael Tritter

Mon avis : Grande première sur ce blog puisque, près de trois mois après son ouverture, j’ai l’immense honneur de vous présenter ma toute première critique consacrée a une série, et, histoire de fêter la chose comme il se doit, pas n’importe laquelle puisque, et je suis sur que nombreux sont ceux qui pensent comme moi, le Dr House est l’une des séries les plus excitantes qui existe au jour d’aujourd’hui. Pourtant, pendant longtemps, les choses ne furent pas aussi simple… Ainsi, n’ayant jamais été attiré par les séries médicales, détestant cordialement Urgences et ne regardant Grey’s Anatomy qu’occasionnellement, et encore, pour suivre les relations entre les personnages, j’ai fait l’impasse sur Dr House pendant un certain temps, bien trop d’ailleurs puisque, du coup, les deux premières saisons sont passées a la trappe… Et puis, cette année, curieusement, j’ai commencé à me laisser tenter, d’abord méfiant, puis, de plus en plus intéresser avant de, au bout d’un moment, succomber totalement au point que, maintenant que cette troisième saison s’est achevée hier soir, je puisse affirmer que je suis devenu complètement accroc. Mais alors, serais-je soudainement tomber sous le charme d’une série médicale ? Oui et non car ce Dr House est bien plus qu’une série médicale… L'action, comme les fans le savent bien et comme on peut s’en douter, se déroule dans un hôpital, il y a des malades, des infirmières, des perfusions et tout ce qui va avec, mais, et c’est là que cela commence à devenir intéressant, tout tourne autour de ce fameux docteur, antipathique au possible mais tellement génial. Franchement, ce type, Gregory House, est une ordure dans sa relation avec les autres (dur d'être l'un de ses amis ou l'un de ses collègues), et, épisodes après épisodes, il est particulièrement jouissif de le voir lancer des piques a ses subalternes, collègues, supérieurs mais aussi, a ses patients. Mais, car il y a forcément un mais, notre bon vieux docteur est un véritable génie, et, c’est là que la série commence a sortir des sentiers battus car le principal intérêt de celle-ci est, d’épisodes en épisodes, de le voir échafauder un nombre incalculables d'hypothèses avant de trouver le bon diagnostic, comme s’il s’agissait d’une véritable enquête et que, quelque part, House serait le pendant médical d’un certain Sherlock Holmes… Alors bien entendu, tout cela, les fans et les nombreux fidèles du Dr House le savent bien, et, accessoirement, depuis longtemps, mais bon, que voulez vous, ne m’étant lancer dans cette série que cette année, j’en suis encore au plaisir de la découverte, et croyez moi, j’ai été plus que conquis. Mais au fait, quid de cette fameuse troisième saison puisque c’est tout de même le sujet principal de cette critique : eh bien, n’ayant pas vu les précédentes, je ne pourrais pas faire de comparaisons mais disons que, entre les mésaventures de House avec un policier qui lui en veut énormément (on comprend pourquoi vu qu’il s’est retrouver, par la faute du premier, les fesses a l’air avec un thermomètre planté dans le derrière) et qui fera tout pour l’envoyez en prison – tout cela occupera le premier tiers de la saison – et des relations entre House et son équipe qui iront en se dégradant de plus en plus jusqu’à ce que, au final, il se retrouve seul, force est de constater qu’il s’en est passé des choses au cours de cette troisième saison. Une saison qui, comme vous l’avez compris, m’aura rendu fan de ce sacré Dr House, et que je retrouverai avec un grand plaisir l’année prochaine…


Points Positifs :
- Bien évidement, ce qui fait le principal intérêt de cette série, c’est son synopsis de base : un service de diagnostic pour les cas compliqués, avec, a sa tête, un véritable misanthrope complètement shooter aux antidouleurs mais qui, malgré ses immenses défauts, s’avère être un véritable génie. De plus, la façon dont House et son équipe finissent par trouver les diverses maladies de leurs patients tient plus de l’enquête policière que de la série médicale classique.
- Le personnage de House, bien entendu : complètement détestable humainement parlant mais tellement drôle quant on le voit se moquer, rabaisser ou faire des sales coups a ses collègues.
- Une saison qui commence fort, avec les petits soucis de House avec un policier qui lui en veut a mort et qui finit de façon pour le moins surprenante avec le renvoi ou la démission de l’intégralité de son équipe qui le suivait depuis les débuts de la série.

Points Négatifs :
- Ayant découvert cette série avec cette troisième saison, je n’ai pas forcément ressenti un certain sentiment de lassitude avec celle-ci, même si, 24 épisodes, c’est tout de même beaucoup et qu’au bout d’un moment, ce n’est pas facile de se renouveler et qu’on commence à tourner en rond. En tous cas, cela peut expliquer les départs de Foreman, Chase et Cameron, histoire de donner un nouveau souffle a la série…

Ma note : 8/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...