mardi 19 février 2008

LES COLLECTIONS DE L’HISTOIRE N°38 – 2000 ANS DE MONDIALISATION


LES COLLECTIONS DE L’HISTOIRE N°38 – 2000 ANS DE MONDIALISATION
Janvier/Mars 2008

2000 ans de Mondialisation
Avant-propos : Mondialisation
La Guerre Sainte, l’Islam et la Croisade 
- Entretien avec John Tolan
- Ce que disent les textes
- De la guerre juste à la croisade
- Saladin, champion du jihad
- L’islam a inventé le droit à la guerre
- Enquête sur le nouveau Jihad – entretien avec Olivier Roy
La Mondialisation depuis 2000 ans
I – Rome et la Chine
- Tous les chemins mènent à Rome
- Rome et la Chine : le partage du monde
II – La découverte de l’Amérique
- L’Europe a la conquête du monde
- L’économie monde selon Fernand Braudel
- Un Christ métis
- La fabrique des objets
- Ces plantes venues du Mexique
- Si la Chine avait découvert l’Amérique…
III – Le temps de la globalisation
- La planète est un village
- « Made in China »
- La revanche de l’Afrique ?
- La révolution de la vitesse
- Les nouveaux migrants
Faut-il avoir peur de la mondialisation ? Entretien avec Hubert Védrine
- Lexique
- Chronologie

Mon avis : Il m’aura fallut un certain temps pour me plonger dans la lecture de ce trente-huitième numéro des Collections de l’Histoire, acheter en janvier dernier, il y a quelques semaines donc. Les raisons, pour cela, sont multiples (après tout, même si depuis le début de cette année, je dispose de pas mal de temps devant moi, j’ai tellement de choses a lire, entre autres, que je ne peux pas avoir du temps pour tout) mais la principale, je le reconnais, est que le sujet de ce numéro, la mondialisation, donc, n’est pas vraiment celui qui m’émoustille le plus, bien au contraire. Pourtant, a bien y regarder, celui-ci n’est pas aussi inintéressant que je pouvais le croire de prime abord. Certes, bien souvent, qui dit « mondialisation » renvoi aux images de manifestants en colère, d’affrontements avec les forces de l’ordre et de… José Bové avec sa moustache ridicule (oui, je sais, ça ne fait pas très sérieux) alors qu’en fait, le sujet est – comme souvent d’ailleurs – bien plus vaste qu’on pourrait le penser mais aussi et surtout, bien plus ancien. Car quand on parle de mondialisation, il faut immédiatement se dire que celle-ci n’a pas attendu la chute du Mur de Berlin et la fin du communisme ainsi que l’émergence de l’hyperpuissance américaine pour apparaitre, bien au contraire. Ainsi, tout au long de ce numéro des Collections de l’Histoire, le lecteur pourra découvrir que dès l’Empire Romain, l’on pouvait parler de première Mondialisation (à l’échelle du monde connu d’alors, j’entends bien) et que, au fil des siècles et des découvertes, la plus importante étant celle des Amériques, bien entendu, le phénomène ira en s’amplifiant, de la main mise européenne sur le reste du monde et qui pris fin avec les deux conflits mondiaux (le fameux « suicide » de l’Europe) jusqu’à notre époque actuelle, post-USA, où les acteurs majeurs de celle-ci ont pour nom, aussi incroyable cela pouvait-il paraitre il y a quelques années : Chine, Russie, Inde et Brésil. Ainsi, au lieu d’une banale revue qui se serait contentée de nous expliquer ce qu’est la mondialisation de nos jours (avec les habituels pour et contre), le grand intérêt de ce numéro des Collections de l’Histoire, comme son nom l’indique finalement – 2000 ans de Mondialisation – est, de nous narrer l’histoire de celle-ci est de nous démontrer que contrairement à la croyance populaire, celle-ci n’a pas attendu Internet et le monde moderne pour apparaitre, loin de là. Bref, un numéro loin d’être inutile, surtout pour ceux et celles qui s’intéresseraient au sujet.


Points Positifs :
- Le principal intérêt de ce numéro des Collections de l’Histoire est, de mon point de vu, le fait incontestable de nous démontrer que la mondialisation est tout sauf moderne puisqu’elle existe, comme le titre de cette revue l’indique, depuis grosso modo deux milles ans, et, bien sur, connu diverses formes.
- Intéressant de voir, au fil des pages, comment certaines puissances sont devenues dominantes, mais aussi, comment elles ont finis par décliner au détriment d’autres – à mettre en parallèle avec ce qui se déroule à notre époque, bien sur.
- Les articles sont plutôt bien écrits et, même si le sujet ne vous passionne guère de prime abord, vous serez rapidement captivez par le contenu de cette revue.
- Intéressant l’autre dossier de ce magazine consacré a l’Islam et son rapport avec la guerre.

Points Négatifs :
- Le principal défaut que je trouve à ce numéro des Collections de l’Histoire est qu’il y avait probablement matière à développer un peu le sujet. Du coup, même intéressant, je pense que le sujet consacré à l’Islam n’a pas sa place ici.
- Oui, je sais, c’est la mondialisation qui est a l’honneur et même si le sujet s’avère bien plus intéressant que prévu, ce n’est pas non plus le truc le plus passionnant qui soit pour le grand public.

Ma note : 7,5/10

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...